L'AIEA réitère sa détermination à lutter contre la prolifération nucléaire

8 novembre 2010

A l'occasion de la présentation de son rapport à l'Assemblée générale de l'ONU, le Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a réitéré l'engagement de l'agence pour lutter contre la prolifération des armes nucléaires et pour promouvoir l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire.

« Un thème constant de ma première année à ce poste a été la poursuite des objectifs concernant la non-prolifération des armes nucléaires et la promotion de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire de manière équilibrée », a dit Yukiya Amano devant les Etats membres.

Il a rappelé les événements clés de cette année en matière de lutte contre la prolifération des armes nucléaires notamment la tenue en avril dernier à Washington du Sommet sur la sécurité nucléaire auquel 47 chef d'Etats ont participé.

Sur la mission de vérification de l'AIEA, le Directeur général a souligné que la République populaire démocratique de Corée reste une source de sérieuse préoccupation, les autorités du pays n'ayant pas autorisé l'agence à mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité 1718 et 1874, dont le pays fait l'objet.

Concernant l'Iran, l'agence estime que les autorités n'ont pas fourni la nécessaire coopération pour permettre à l'AIEA de déclarer que tout le matériel nucléaire du pays est destiné à des activités pacifiques.

A l'occasion de la conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en mai dernier, les Etats Membres ont convenu d'organiser d'ici à 2012 une conférence avec tous les Etats du Moyen-Orient notamment pour y discuter notamment l'établissement du zone exempte d'armes nucléaires dans la région, a indiqué le Directeur de l'AIEA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Non prolifération nucléaire : plus de 100 pays ont signé le protocole additionnel

Le Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, s'est félicité de la progression du nombre d'Etats signataires du Protocole additionnel du Traité de non prolifération (TNP) des armes nucléaires qui permet notamment d'intensifier la surveillance des programmes nucléaires dans le monde entier.