Pakistan : 100 jours après les inondations, l'argent manque pour les sinistrés

5 novembre 2010
Une fillette pakistanaise reçoit de la nourriture et de l'eau du PAM.

Cent jours après la crise des inondations qui a frappé le Pakistan, des millions de personnes restent dans le besoin alors qu'une partie des fonds promis n'ont pas encore été octroyés, a indiqué vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Cent jours après la crise des inondations qui a frappé le Pakistan, des millions de personnes restent dans le besoin alors qu'une partie des fonds promis n'ont pas encore été octroyés, a indiqué vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« La situation est plus que jamais critique, il est temps pour les pays de montrer leur engagement pour les populations au Pakistan », a déclaré l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'assistance au Pakistan, Rauf Engin Soysal. « Des millions de personnes restent dans le besoin d'une aide immédiate », a-t-il ajouté.

A ce jour, 40% des 1,93 milliard de dollars demandés par l'ONU et ses partenaires pour financer les opérations d'urgence ont été collectés. Les ressources sont cruciales pour débuter le travail de réhabilitation et de reconstruction de logements et d'infrastructures. L'objectif est de fournir à chaque famille 'une chambre chaude' pour l'hiver.

L'urgence est loin d'être terminée, avec 14 millions de personnes dans le besoin. Il y a des manques en termes d'eau potable, d'alimentation, d'accès à la santé et surtout d'abris, alors que l'hiver commence et que les températures baissent déjà dans le nord du pays, a souligné OCHA dans un communiqué de presse.

« La solidarité initiale des premiers jours de la crise doit être redynamisée si l'on ne veut pas que le Pakistan soit oublié. Il y a tellement de travail qui doit être fait pour soutenir les populations, qui sont en train de se rétablir du choc et de reconstruire leurs vies », a déclaré le Coordonateur de l'aide humanitaire de l'ONU, Martin Mogwanja.

Sur les 18 millions de personnes affectées par les inondations, près de 7,2 millions se trouvent dans la région du Sindh, où plus d'un million de logements ont été détruits. Grâce à la mobilisation des agences des Nations Unies et des organisations non gouvernementales, six millions de sinistrés ont reçu de l'aide alimentaire, 3,9 millions de personnes ont bénéficié d'un abri, 2,5 millions disposent d'eau potable et 5,9 millions de personnes ont accès aux soins essentiels de santé.

« L'ampleur des inondations touche une génération entière, nous devons maintenant renouveler notre engagement et concentrer notre soutien aux familles du Pakistan », a conclu l'Envoyé spécial.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.