Darfour : inquiétudes après l'arrestation de journalistes et militants des droits de l'homme

3 novembre 2010
Un convoi de la MINUAD au Darfour.

La Mission des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) a exprimé mercredi sa profonde inquiétude sur la détention et l'arrestation de plusieurs journalistes et militants des droits de l'homme et la fermeture du bureau à Khartoum d'une station de radio du Darfour.

« La MINUAD appelle au respect des détenus et exprime son espoir pour une rapide résolution de l'affaire », a indiqué mercredi la Mission dans un communiqué de presse.

Selon la presse, dix militants du Darfour, dont l'avocat Abderahmane Gassim et neuf membres du Réseau de défense des droits de l'Homme en faveur de la démocratie (HAND), une ONG locale, ont été arrêtés depuis samedi à Khartoum.

La guerre civile au Darfour a fait près de 300.000 morts et 2,7 millions de réfugiés ou de déplacés internes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.