Un ex homme d'affaires rwandais condamné à 30 ans de prison pour génocide

1 novembre 2010

Un ancien homme d'affaire rwandais, Gaspard Kanyarukiga, a été condamné par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à 30 ans de prison après avoir été jugé coupable de génocide et d'extermination au Rwanda en 1994.

La deuxième Chambre du TPIR composée des juges Taghrid Hikmet, Seon Ki Park et Joseph Masanche ont estimé que l'ancien homme d'affaires était coupable d'avoir planifié les meurtres de personnes appartenant à l'ethnie Tutsi réfugiés dans l'église de Nyange en 1994.

La Chambre a aussi considéré que Gaspard Kanyarukiga a participé intentionnellement au meurtre de masse de civils Tutsis ce qui constitue un crime contre l'humanité. Selon la presse, le 16 avril 1994, l'église où s'était réfugiés près de 2.000 Tutsis a été détruite au bulldozer.

Les autorités sud-africaines ont arrêté M. Kanyarukiga le 16 juillet 2004 sur la requête du TPIR et l'ont transféré au centre de détention de l'ONU d'Arusha le 19 juillet de la même année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les tribunaux pour le Rwanda et l'ex-Yougoslavie manquent de ressources

Les tribunaux spéciaux de l'ONU chargés de juger les personnes soupçonnées de crimes de guerre, crimes contre l'humanité ou génocide en ex-Yougoslavie et au Rwanda sont en bonne voie d'achever leurs travaux, mais leurs efforts sont entravés par un manque de ressources et le départ de certains de leurs employés les plus expérimentés, ont indiqué vendredi devant l'Assemblée générale, leurs présidents respectifs.