A Shanghaï, Ban Ki-moon appelle la Chine à être un pionnier de l'urbanisme vert

31 octobre 2010
Cérémonie devant le pavillon chinois à l'Exposition universelle de Shanghaï.

« L'Exposition universelle de 2010 à Shanghaï prend certes fin, mais les idées qu'elle a véhiculées au cours des six derniers mois sont "précieuses" et s'attaquent à certains des plus grands défis actuels, notamment l'urbanisation rapide, le changement climatique et le développement durable », a souligné dimanche le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en visite à Shanghaï.

Plus de 70 millions de personnes venues de dizaines de pays ont visité l'Exposition universelle de Shanghaï, organisée pour la première fois dans un pays en développement. Pour Ban Ki-moon, le thème de cette exposition internationale – « Meilleure ville, meilleure vie » - était particulièrement dans l'ère du temps, à l'heure où la moitié de la population mondiale vit dans les villes, et que cette proportion est appelée à continuer de croître.

« Grâce à cette exposition, des millions de gens ont pu découvrir les multitudes manières de rendre nos villes plus saines et plus sûres, des villes qui intègrent mieux la nature et de la technologie, des villes qui offrent de l'air plus propre et plus sain à leurs habitants, des villes qui offrent une meilleure qualité de vie », a-t-il déclaré dans une allocution au Forum de l'Exposition universelle.

« Des milliards de personnes vivent dans des conditions de vie difficiles, prises au piège dans les bidonvilles dont elles ne peuvent pas espérer échapper, faute de services minimums, de l'eau potable à un abri », a-t-il ajouté.

« Ici, nous avons vu des innovations dans l'immobilier et les nouvelles utilisations de ressources naturelles. Nous avons pu nous rappeler de ce que les architectes et les constructeurs peuvent faire pour réduire la consommation d'énergie et d'eau. Nous avons plus d'apprécier pleinement l'importance des systèmes de transport en commun. Et nous comprenons qu'une attention particulière doit être accordée aux problèmes particuliers des taudis dans le monde », a encore souligné Ban Ki-moon.

Le chef de l'ONU a exprimé l'espoir que la Chine soit un « pionnier de l'urbanisme », rappelant le pays est déjà à l'avant-garde « pour relever le défi des bidonvilles et développer les technologies vertes, les énergies renouvelables et un modèle économique vert ».

Ban Ki-moon est arrivé à Shanghaï samedi, où il a rencontré le ministre des Affaires étrangères chinois, Yang Jiechi, avec qui il a discuté d'une série de sujet comme le renforcement de la coopération entre la Chine et l'ONU, le changement climatique, la non-prolifération des armes de destruction massive. La situation dans la péninsule coréenne, au Myanmar et au Soudan, a également été au cœur de ces entretiens.

De Shanghaï, le Secrétaire général s'est rendu à Nanjing, puis à Beijing, dernière étape d'une tournée en Asie qui l'a mené avant en Thaïlande, au Cambodge et au Viet Nam.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.