Somalie : des affrontements provoquent la fuite de centaines de gens vers le Kenya

29 octobre 2010

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a tiré vendredi la sonnette d'alarme sur la détérioration de la situation humanitaire à la frontière entre le Kenya et la Somalie où des centaines de personnes fuient les combats.

« Cette semaine, nous avons vu des centaines de Somaliens fuyant les affrontements survenant dans la ville frontalière de Beled Hawo en Somalie, entre Al-Shabaab et Ahlu Sunna Wal Jamaa, une milice alliée au Gouvernement somalien de transition », a déclaré un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse.

« Hier, plus de 7.100 réfugiés squattaient le site du Point de frontière numéro un, situé à environ 500 mètres de la frontière entre la Somalie et le Kenya. Ce sont principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Leurs conditions de santé et de sécurité se détériorent d'heure en heure. Certaines de ces personnes dorment en plein air dans ce lieu depuis l'éruption des combats le 17 octobre dernier », a-t-il ajouté.

Le HCR indique que l'un des camions de l'organisation humanitaire, Islamic Relief Worldwide, a été touché jeudi par des tirs lors d'une livraison de matériel d'aide d'urgence à des réfugiés sur la frontière. L'incident a provoqué une suspension des activités humanitaires. La distribution de l'aide humanitaire a malgré tout repris vendredi matin après que les autorités kényanes aient sécurisé le site.

« Le HCR exhorte les autorités kényanes à permettre le transfert de ces personnes dès que possible. En début de semaine, nous avons identifié avec les autorités un site approprié appelé Garbakole situé à environ 11 kilomètres de la frontière. Cependant, nous attendons toujours le feu vert des autorités centrales et locales pour nous permettre d'accéder à ce site », a souligné Adrian Edwards.

« Parallèlement, selon des informations sommaires depuis la Somalie, les conditions de ces personnes déplacées depuis la toute dernière escalade de violence sont épouvantables. Ces personnes sont dans une situation désespérée alors qu'aucune agence humanitaire ne peut accéder à eux », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : de nouveaux combats génèrent 60.000 nouveaux déplacés

De violents affrontements survenus dans la ville somalienne de Beled Hawo à la frontière avec le Kenya ont poussé cette semaine quelque 60.000 Somaliens à fuir, a indiqué mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).