Haïti : l'ONU toujours mobilisée contre l'épidémie de choléra

Haïti : l'ONU toujours mobilisée contre l'épidémie de choléra

Un jeune garçon haïtien souffrant de diarrhée sévère est nourri par intraveineuse dans un hôpital.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombrait jeudi 303 morts et 4.722 cas de choléra en Haïti. Environ 75% des malades sont concentrés dans la région d'Artibonite, au nord de Port-au-Prince, indique l'agence onusienne par communiqué de presse.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombrait jeudi 303 morts et 4.722 cas de choléra en Haïti. Environ 75% des malades sont concentrés dans la région d'Artibonite, au nord de Port-au-Prince, indique l'agence onusienne par communiqué de presse.

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), l'OMS et l'Organisation panaméricaine de la santé coordonnent l'acheminement du matériel médical d'urgence et étendent la campagne de sensibilisation auprès des populations.

Plus de 50.000 traitements par intraveineuses et des kits anti-diarrhéiques ont été fournis aux centres de santé pour traiter les cas sévères. Des experts en épidémiologie et des spécialistes de l'eau et de l'assainissement continuent leur travail de surveillance dans les zones les plus touchées ainsi qu'en République Dominicaine.

L'OMS ne recommande pas spécialement de limitations de voyages à l'intérieur du pays ainsi qu'à l'étranger et il n'est pas nécessaire de déclarer l'épicentre de l'épidémie en zone de quarantaine.