L'ONU soutient les autorités afghanes sur la régulation des sociétés privées de sécurité

27 octobre 2010
Staffan de Mistura.

L'ONU a réaffirmé mercredi son soutien au gouvernement afghan sur les récentes mesures prises en vue de dissoudre les sociétés privées de sécurité.

« En consultation étroite avec tous les pays donateurs, la Force internationale d'assistance à la sécurité, nous réaffirmons notre soutien aux principes portés par le gouvernement de la République islamique d'Afghanistan sur les sociétés privées de sécurité », a déclaré mercredi le Représentant spécial de l'ONU en Afghanistan, Staffan de Mistura, dans un communiqué de presse.

Selon la presse, le Président afghan Hamid Karzaï a annoncé mercredi par décret présidentiel la création d'une commission mixte chargée d'établir d'ici au 15 novembre prochain un calendrier de dissolution des sociétés assurant la sécurité des projets de développement en Afghanistan. Hamid Karzaï avait signé le 17 août un décret interdisant aux 52 sociétés privées de sécurité afghanes et internationales d'opérer en Afghanistan d'ici la fin de l'année, à l'exception des équipes protégeant les ambassades et les bases militaires des forces internationales.

« Le décret présidentiel 62 est l'expression par le gouvernement de la République Islamique d'Afghanistan de son engagement pour renforcer l'Etat de droit et nous sommes déterminés à mettre en œuvre ce décret selon le calendrier fixé », a-t-il ajouté en précisant que la communauté internationale devait répondre rapidement aux inquiétudes du Président Hamid Karzaï sur la gestion de ces entreprises privées de sécurité.

« Nous respectons la souveraineté nationale du gouvernement », a assuré Staffan de Mistura. « Notre position est guidée par des objectifs communs partagés avec le gouvernement afghan afin de progresser en matière de sécurité et de développement économique dans le cadre des règles de droits et dans un esprit de partenariat sincère et de soutien mutuel », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.