Forum à Addis-Abeba sur l'adaptation de l'Afrique au changement climatique

11 octobre 2010

Plus de 700 spécialistes des changements climatiques participent cette semaine à Addis-Abeba à un forum sur les stratégies d'adaptation de l'Afrique aux effets des changements climatiques. Cette rencontre est organisée conjointement par la Commission économique pour l'Afrique (CEA), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission de l'Union africaine (CUA).

Le continent africain contribue pour seulement 3,8% du total des émissions de gaz à effets de serre et pourtant les pays africains sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques dans le monde, rappelle Josue Dione, Directeur de la Division de la sécurité alimentaire et du développement durable à la CEA. « La menace que fait peser les changements climatiques dans le monde sur le développement durable de l'Afrique rend le Forum nécessaire et d'actualité,» souligne-t-il.

« Il n'y a pas si longtemps, le gouvernement gambien a dépensé des millions de dollars pour reconquérir des plages d'une importance cruciale pour le tourisme du pays. La mer a repris ses droits, les plages sont reconquises et le bord de mer est désormais à quelques mètres des nombreux hôtels », ajoute-t-il.

Des données fournies par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) montrent qu'un quart de la population africaine vit à moins de 100 km des côtes et que les villes les plus importantes du continent se trouvent sur le littoral et sont donc très vulnérables à l'élévation du niveau de la mer, à l'érosion côtière et aux phénomènes extrêmes.

Selon Josue Dione, bien que le climat soit en train de changer et que nous ne puissions pas arrêter cette évolution, nous devons nous adapter à ses incidences. « Puisque les effets sont plus nocifs pour l'Afrique, les Africains ne doivent pas attendre la prochaine Conférence des parties pour prendre des mesures », a-t-il dit.

Les débats porteront sur les changements climatiques et la sécurité, l'ampleur de l'évolution climatique, les forêts, la gouvernance et les changements climatiques et l'agriculture et le développement rural. Un cours de formation sur les moyens d'informer sur la question des changements climatiques sera organisé à titre expérimental à l'intention des médias africains lors du Forum et se poursuivra dans les mois suivants.

Le Forum pour le développement de l'Afrique est une initiative conjointe de la CEA, de la BAD et de la CUA. Il offre une occasion unique de familiariser les décideurs africains avec les meilleurs avis en matière de politiques, fondés sur des travaux d'analyse dignes de foi et des expériences pertinentes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.