Lancement sur internet de la première Carte mondiale des stocks d'urgence

8 octobre 2010

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont lancé vendredi la première plateforme interactive en ligne répertoriant en temps réel les stocks d'aide humanitaire disponibles dans le monde.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont lancé vendredi la première plateforme interactive en ligne répertoriant en temps réel les stocks d'aide humanitaire disponibles dans le monde.

Appelé « Carte mondiale des stocks d'urgence », ce site internet est un outil qui compile des informations sur 39 entrepôts à travers le monde gérés par 25 agences de l'ONU, organisations non gouvernementales ou agences gouvernementales.

Financé par ECHO (la Direction Générale de l'aide humanitaire de l'Union européenne), qui finance depuis 1992 l'aide à des millions de victimes de catastrophes naturelles et de conflits en dehors de l'Union européenne, et les gouvernements du Luxembourg et de Moldavie, cette Carte mondiale des stocks d'urgence est « la seule et unique plateforme existante qui permette de savoir « qui, à quoi, et où », en prenant en compte la région, le secteur d'intervention, le nom des organisation ou le type d'organisation », souligne OCHA.

Cette base de donnée doit permettre « d'améliorer l'efficacité et la rapidité des opérations humanitaires d'urgence », précise encore l'agence onusienne, qui continue les démarches auprès d'autres organisations humanitaire et des gouvernements pour compléter et enrichir cette nouvelle base de donnée.

La « Carte mondiale des stocks d'urgence » est disponible à l'adresse suivante : http://humanitarianinfo.org

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Vingt-deux pays en crise prolongée, l'aide à repenser, selon le PAM et la FAO

Vingt-deux pays dans le monde sont en en situation de « crise prolongée », confrontés à des difficultés colossales, telles que les crises alimentaires à répétition et la prévalence extrêmement élevée de la faim, dues à l'effet combiné des catastrophes naturelles, des conflits et de la faiblesse des institutions, selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial (PAM) publié mercredi.