Pakistan, Niger et Tchad premiers bénéficiaires de l'aide d'urgence

5 octobre 2010
La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos.

Les organisations humanitaires qui interviennent au Pakistan, au Niger et au Tchad ont reçu les aides financières les plus importantes du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) de l'ONU pour le dernier trimestre de cette année, a indiqué mardi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui gère le fonds.

Les organisations humanitaires qui interviennent au Pakistan, au Niger et au Tchad ont reçu les aides financières les plus importantes du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) de l'ONU pour le dernier trimestre de cette année, a indiqué mardi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui gère le fonds.

Créé en mars 2006 pour renforcer l'efficacité et la rapidité de la réponse en situation de crise, le CERF a d'abord alloué près de 40 millions de dollars aux agences humanitaires qui aident le Pakistan à faire face aux inondations qui ont touché le pays en août, faisant plusieurs millions de sans abri et de déplacés.

La crise alimentaire qui a frappé les zones sahéliennes de l'Afrique de l'Ouest ces derniers mois en raison de la sécheresse a également nécessité des interventions d'organisations humanitaires et des financements importants du CERF.

Au Niger, pour subvenir aux besoins de 7 millions de personnes, soit 46% de la population, le Programme alimentaire mondial (PAM) a reçu 15 millions de dollars du CERF pour les trois derniers mois de 2010, soit 35 millions au total depuis le début de 2010.

Au Tchad, où la population fait face à la malnutrition provoquée encore par la sécheresse et les mauvaises récoltes, les organisations déployées sur le terrain ont reçu 10 millions de dollars pour les trois prochains mois, portant à 21 millions de dollars l'ensemble des financements fournis par le CERF depuis le début de l'année.

Parmi les autres pays frappés par des catastrophes ayant nécessité des opérations humanitaires d'urgence, les inondations et glissements de terrain au Myanmar ont nécessité 2,4 millions de dollars d'aide aux organisations humanitaires pour fournir jusqu'à la fin de l'année l'aide alimentaire, les abris et l'eau potable aux populations affectées. Au total, les agences présentes au Myanmar ont reçu près de 6,4 millions de dollars en 2010.

Au Nigéria enfin, où une épidémie de saturnisme a tué des dizaines d'enfants dans l'État du Zamfara depuis le mois de mars, le CERF a alloué 2 millions de dollars au Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour financer l'envoi d'experts sur le terrain, pour identifier l'ampleur des contaminations, les risques pour la population et les mesures à prendre pour les autorités locales et nationales, notamment pour la dépollution des villages contaminés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.