La CNUCED soutient le développement du secteur touristique en Angola

4 octobre 2010

Dans le cadre du programme Train-For-Trade, lancé en 1998 par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) pour améliorer les ressources humaines et l'appui institutionnel dans les secteurs du commerce et des investissements (deux facteurs clefs de la croissance pour les pays en développement), un nouveau cycle de formation sur le tourisme durable va être lancé en Angola.

Ce cycle prévoit des activités d'assistance technique qui seront mis en place dans les prochains mois et qui engloberont tant l'appui institutionnel visant à renforcer le dialogue sur les politiques nationales, que des études sectorielles destinées à identifier les opportunités et les faiblesses du secteur du tourisme dans ce pays.

Depuis longtemps déjà, les opportunités de développement liées au tourisme ont été largement reconnues au niveau national et au niveau international. A condition qu'il soit développé de manière harmonieuse avec le développement durable, le secteur du tourisme peut générer des avantages matériels et faciliter l'émergence d'une économie locale. Pour les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, ce secteur offre des opportunités à fort potentiel.

C'est pour aider les autorités angolaises dans leurs efforts visant à développer ce secteur d'activités que la CNUCED s'apprête à lancer le projet Train-For-Trade, en collaboration avec les institutions publiques, la société civile et le secteur privé. Un comité technique sur le tourisme durable a d'ailleurs été créé pour coordonner les activités et garantir la cohérence globale du projet dans le pays.

Pour renforcer les capacités d'accueil et les ressources humaines dans les régions angolaises, un séminaire sera organisé à Benguela à partir de la fin octobre. Il inclura deux sessions de formation à distance pendant deux semaines, suivies d'une formation in situ. Les participants prendront part à une visite sur un site ayant un fort potentiel touristique. Ils travailleront ensuite sur des cas pratiques, afin de pouvoir proposer des mesures adaptées utilisables ensuite pour concevoir et mettre en œuvre de futurs projets qui incluent des critères de développement durable et de tourisme écologique.

Après le séminaire, une étude à l'échelle de l'Angola sera menée conjointement par une organisation internationale et un expert national. L'objectif est de répertorier les sites existants, de cartographier les sites potentiels et de se pencher sur les activités qui peuvent être crées, en fonction de leur viabilité. L'étude servira aussi à établir une liste de partenaires potentiels et à dresser le tableau des pistes de développement qui existent.

Financé par la Commission européenne, le projet Train-For-Trade a déjà permis l'organisation d'un premier séminaire sur « Le tourisme durable pour le développement » qui s'est tenu à Luanda en novembre 2009.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon salue la prise de conscience du secteur du tourisme sur l'environnement

A l'occasion de la Journée mondiale du tourisme, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a rendu hommage lundi « à la communauté du tourisme pour sa prise de conscience croissante de l'importance qu'il y a à préserver la diversité de la vie sur Terre ».