VIH/Sida : 700.000 signatures au terme de la campagne 'Born HIV free'

4 octobre 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devait recevoir lundi à New York un livre symbolique au terme de la campagne menée avec le Fonds mondial, 'Born HIV Free'. On y trouve le nom des 700.000 personnes qui ont montré leur soutien à l'élimination quasi-totale de la transmission du VIH de la mère à l'enfant d'ici à 2015.

« L'élimination de la transmission du VIH de la mère à l'enfant est cruciale si nous voulons que se concrétisent les objectifs du Millénaire pour le développement liés à la santé », a déclaré le Directeur exécutif du Fonds mondial, Michel Kazatchkine. La campagne Born HIV Free a contribué à lancer un mouvement, à sensibiliser l'opinion publique et à la mobiliser autour de cet aspect fondamental de la riposte contre le Sida ».

Ces noms, recueillis sur le site web de la campagne, sur YouTube, viennent s'ajouter à l'appel lancé pour que la communauté internationale libère les ressources nécessaires pour garantir l'élimination quasi-totale de la transmission du VIH de la mère à l'enfant d'ici à 2015.

Depuis son lancement en mai 2010, cette campagne d'un genre nouveau a eu pour ambition de sensibiliser un large public afin de soutenir les progrès considérables déjà accomplis et qu'il plaide en faveur des avancées parfaitement réalistes qu'il est désormais possible d'obtenir d'ici à 2015 dans le domaine de la santé internationale pour autant que le Fonds mondial bénéficie d'un appui suffisant.

Les résultats de cette campagne, qui a été vue par 250 millions d'internautes, ont été présentés aux délégués et invités d'honneur de la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, la veille du jour où les donateurs étaient appelés à annoncer leurs promesses de contributions au Fonds pour les trois prochaines années (2011-2013).

Ban Ki-moon, va présider la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial qui se tient à New York le 5 octobre.

ONE et Avaaz, deux organisations spécialisées dans les campagnes et les activités de plaidoyer, ont insufflé à 'Born HIV Free' un élan prodigieux qui s'est matérialisé dans le nombre de signataires de la pétition. La « Protestation des bébés ? Aucun enfant né avec le VIH d'ici 2015 » de ONE a permis de recueillir des signatures pour un appel lancé aux dirigeants afin qu'ils investissent dans le Fonds mondial. Avaaz est un mouvement mondial de mobilisation sur internet qui a rassemblé des personnes à l'appui de la campagne au travers d'une pétition en ligne en appelant à rassembler 250.000 signatures pour la santé maternelle et infantile.

Mise sur pied à l'initiative et avec le soutien de Carla Bruni-Sarkozy, Ambassadrice du Fonds mondial pour la protection des mères et des enfants contre le sida, cette campagne visait à démontrer aux gouvernements donateurs que, même en cette période d'incertitude financière, les citoyens restent attachés à voir leur pays contribuer aux efforts déployés par le Fonds mondial.

« Je suis très fière des réactions suscitées par cette campagne concue par le producteur Julien Civange. Elle a rassemblé un large éventail d'artistes pour sensibiliser l'opinion publique et soutenir le Fonds mondial », a déclaré Mme Bruni-Sarkozy.

Des millions de personnes ont eu connaissance de la campagne Born HIV Free et y ont réagi grâce, dans une large mesure, au soutien de partenaires et d'artistes aussi variés qu'Amy Winehouse, Sir Paul McCartney, Jean Paul Gaultier, Tiffany & Co, JCDecaux, Bono, YouTube, Google, Orange et le magazine ELLE magazine.

Le Fonds mondial est un partenariat mondial entre le public et le privé, dont la mission est d'attirer et de décaisser des fonds supplémentaires pour la prévention et le traitement du sida, de la tuberculose et du paludisme. Ce partenariat entre gouvernements, société civile, secteur privé et communautés affectées s'inscrit dans une démarche novatrice de financement international consacré à la santé. En étroite collaboration avec d'autres organisations bilatérales et multilatérales, le Fonds mondial apporte sa contribution à la lutte contre les trois maladies.

Depuis sa création en 2002, Le Fonds mondial est devenu la principale source de financement des programmes de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme en approuvant le financement de subventions pour un montant total de 19,4 milliards de dollars US dans 145 pays. À ce jour, les programmes soutenus par le Fonds mondial ont sauvé 5,7 millions de vies en apportant un traitement antisida à 2,8 millions de personnes et antituberculeux à 7 millions de personnes et en distribuant 122 millions de moustiquaires imprégnées dans le cadre de la prévention du paludisme.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La prise en charge du VIH/Sida progresse dans les pays en développement

Malgré les difficultés qui subsistent toujours, plusieurs pays à revenu faible ou intermédiaire sont parvenus à élargir sensiblement l'accès aux services de prise en charge du VIH/sida. C'est ce qu'indique le nouveau rapport publié mardi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) sous le titre 'Vers un accès universel'.