Journée de l'habitat : l'ONU demande un effort contre la pauvreté urbaine

4 octobre 2010

Les gouvernements, le secteur privé et la société civile doivent impérativement travailler beaucoup plus étroitement ensemble pour construire et développer des villes durables, où vivent déjà plus de la moitié de la population mondiale, a souligné lundi l'ONU-Habitat, à l'occasion de la 25ème Journée mondiale de l'Habitat.

A l'occasion de cette Journée organisée cette année autour du thème « Meilleures villes, meilleure vie », le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a noté les effets positifs que les actions et les politiques peuvent avoir sur la vie quotidienne et le bien-être du milliard de personnes qui vit dans des taudis ou autres logements insalubres à travers le monde.

« Vivant typiquement dans les pays en développement, largement démunis, privés de droit de vote et âgés de moins de 25 ans, les citadins pauvres sont trop largement condamnés à une vie sans droits fondamentaux, sans l'espoir d'une éducation ou d'un travail décent », a indiqué Ban Ki-moon, rappelant que ces populations étaient souvent privées d'accès à l'eau, à l'électricité et aux soins publics et qu'elles étaient par conséquent vulnérables à l'exploitation et à la corruption.

« Ils méritent de meilleures villes et de meilleures vies », a insisté le Secrétaire général, avant de soulever les défis que cette population doit surmonter, de la pauvreté urbaine à la pollution, en passant par la culture de la criminalité.

« Beaucoup de villes ont trouvé des solutions efficaces. Les villes intelligentes reconnaissent l'importance de la bonne gouvernance municipale, des services urbains de base accessibles à tous, de la sécurité des rues et des espaces publics pour les femmes et les enfants. Elles reconnaissent aussi que de meilleurs aménagements des espaces urbains contribuent à atténuer les défis globaux comme le changement climatique, en favorisant en particulier les économies d'énergie et le développement d'un environnement durable », a poursuivi Ban Ki-moon.

« Mieux penser la ville est la seule manière d'offrir une vie meilleure aux citadins des nouvelles zones urbaines de notre planète », a souligné de son côté la Directrice adjointe en charge de l'ONU-Habitat, Inga Björk-Klevby, ajoutant que « l'amélioration de la qualité de vie, l'investissement dans le capital humain, l'encouragement des opportunités économiques durables, l'amélioration de l'intégration politique et la promotion de l'intégration culturelle » étaient « les cinq mesures stratégiques à prendre en compte ».

Après avoir aussi souligné que les tendances actuelles montraient que les deux tiers de l'humanité vivront dans des agglomérations urbaines dans les deux prochaines générations, Inga Björk-Klevby a appelé les représentants politiques, les responsables de l'aménagement urbain, les promoteurs immobiliers, les municipalités à créer des villes « plus intelligentes », offrant une meilleure qualité de vie, des investissements plus importants dans le capital humain, politique et culturel, et renforçant l'intégration et les opportunités économiques ».

Pour célébrer cette 25ème Journée mondiale de l'habitat, plusieurs événements sont organisés dans le monde, notamment à Barcelone (Espagne), Calcutta (Inde) et Nakuru (Kenya). Des manifestations sont également prévues en marge de l'Exposition universelle de Shanghai, où l'ONU-Habitat a une forte présence.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Vienne récompensée par l'ONU Habitat pour sa planification urbaine

La capitale de l'Autriche, Vienne, fait partie des villes récompensées par l'ONU Habitat cette année pour avoir considérablement amélioré sa planification urbaine et les conditions de vie de ses habitants.