Iraq : un expert de l'ONU appelle à davantage d'aide pour les déplacés

29 septembre 2010

Le Représentant du Secrétaire général sur les droits de l'homme des personnes déplacées, Walter Kälin, a appelé mercredi le gouvernement iraquien et la communauté internationale à fournir davantage d'assistance aux personnes déplacées dans le pays et à protéger leurs droits.

Le Représentant du Secrétaire général sur les droits de l'homme des personnes déplacées, Walter Kälin, a appelé mercredi le gouvernement iraquien et la communauté internationale à fournir davantage d'assistance aux personnes déplacées dans le pays et à protéger leurs droits.

« Cela ne peut se faire que sur la base d'une politique qui prend en compte toutes les communautés affectées par les déplacements, dont les communautés d'accueil et les communautés dans les zones de retour », a dit M. Kälin à l'issue d'une visite de huit jours en Iraq.

Il s'est dit encouragé par les progrès réalisés à ce jour, et en particulier par la coopération entre les autorités iraquiennes et la communauté internationale pour répondre à la situation humanitaire et des droits de l'homme des personnes déplacées en Iraq.

Il a aussi salué les promesses faites par le gouvernement iraquien concernant les personnes déplacées lors de l'examen périodique universel du Conseil des droits de l'homme en février.

« Nous sommes prêts à soutenir le gouvernement dans sa volonté de développer un plan d'action national pour fournir une assistance et des compensations aux personnes déplacées, et de porter une attention particulière aux veuves, aux femmes qui sont chefs de foyers et aux enfants », a ajouté M. Kälin.

L'Iraq a connu plusieurs vagues de déplacements de population au cours de son histoire récente. Selon les chiffres du gouvernement, environ 1,55 million de personnes sont toujours déplacées depuis 2006, alors qu'un nombre significatif a été déraciné avant 2006.

Quelque 500.000 Iraquiens, dont une majorité sont des déplacés, vivent dans des installations de fortune à Bagdad et dans d'autres villes sur des terrains ou dans des bâtiments publics dont ils ne sont pas propriétaires.

« J'appelle les autorités compétentes à déclarer un moratoire sur les évictions jusqu'à ce que la nouvelle politique envisagée concernant les déplacements fournisse un plan clair et des alternatives viables pour ces personnes qui soient conformes aux standards internationaux », a dit M. Kälin.

Les déplacés dans ces installations de fortune n'ont pas accès, ou ont un accès limité, à l'eau et à d'autres services essentiels tels que l'assainissement et la collecte d'ordures.

M. Kälin a estimé que la mise en œuvre de solutions durables pour les déplacés était un impératif politique et un élément clé du processus de réconciliation nationale en Iraq.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'Iraq veut renforcer la sécurité et l'unité nationale

Le président de la République d'Iraq, Jalal Talabani, a rappelé jeudi que le principal défi des autorités de son pays était de garantir « la sécurité et le renforcement de l'unité nationale et de la règle de droit », dans un discours à l'ouverture du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.