Timor Leste : l'ONU transfert de nouvelles responsabilités à la police nationale

28 septembre 2010
Des policiers timorais lors d'une cérémonie.

La Police nationale du Timor Leste (PNTL) a repris mardi la responsabilité principale de la gestion du Département de l'immigration, des gardes-frontière et du Bureau d'Interpol, dans le cadre du transfert progressif des fonctions de sécurité de la police de l'ONU aux autorités locales.

Lors d'une cérémonie dans la capitale, Dili, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU, Shigeru Mochida, a salué le Gouvernement et le peuple du Timor-Leste pour ce transfert et les a assuré de la poursuite de l'engagement de l'ONU à leur côté pour continuer à relever les défis qui se présenteront.

Le Département de l'immigration, les gardes-frontière et le Bureau d'Interpol sont chargés de dossiers « critiques et souvent sensibles avec les pays étrangers et les ressortissants du Timor-Leste », a souligné Shigeru Mochida, ajoutant que ce transfert représentait donc une réalisation des plus importantes.

La PNTL a été créée en mars 2000 par l'Administration transitoire des Nations Unies au Timor oriental (ATNUTO), pour aider le pays dans sa transition vers l'indépendance, à laquelle il a accédé en 2002.

Dans la foulée des violences qui ont éclaté en 2006, une force de police des Nations Unies avait été créée pour maintenir l'ordre dans le pays, en attendant que la police nationale soit réorganisée et restructurée. La Mission intégrée des Nations unies au Timor-Leste (MINUT) avait aussi été mise sur pied par le Conseil de sécurité en mai 2006 pour superviser le processus de transition.

Le transfert de responsabilités de la MINUT à la PNTL s'inscrit dans un processus graduel lancé en mai dernier pour mettre en place une force de police professionnelle et crédible, capable d'assurer la sécurité et la stabilité du pays.

Jusqu'à présent, la PNTL est responsable de 10 districts, dont quatre transférés en septembre - Liquica, Ermera, Aileu et Manufahi. Trois districts restent encore sous commandement de la police de l'ONU (UNPOL), constituée de professionnels venus de plus de 40 pays qui continueront d'encadrer et d'assister la PNTL.

« C'est une occasion unique pour les agents de la PNTL de travailler côte à côte avec leurs collègues de l'UNPOL, pour acquérir des connaissances et une expérience précieuse. Nous avons tous le même but, c'est le développement de la PNTL pour qu'elle devienne une véritable organisation dédiée et professionnelle », a expliqué Luis Carrilho, le responsable de l'UNPOL.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.