Soudan : soutien renouvelé au processus de paix à quelques mois des référendums

24 septembre 2010

Les participants d'une réunion de haut niveau consacrée au Soudan ont réitéré vendredi leur soutien aux parties signataires de l'Accord de paix global, à quelques mois des référendums sur l'autodétermination du Sud-Soudan et le statut de la zone d'Abyei.

Une trentaine d'Etats membres, dont les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni, l'Inde, l'Egypte et l'Allemagne, étaient présents à cette réunion au siège des Nations Unies à New York, à laquelle participaient également des délégations soudanaises et le Président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping.

« Le peuple soudanais ne peut pas se permettre une reprise du conflit. Nous devons l'assister pour trouver une voie pacifique à travers l'un des moments les plus importants de l'histoire du pays », a dit le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors de cette réunion.

« Nous espérons que les référendums seront pacifiques et menés dans un environnement exempt d'intimidations », a-t-il ajouté. « Nous espérons que les parties respecteront l'Accord de paix global ».

Selon lui, les deux parties ont fait beaucoup pour se préparer pour les référendums. « Mais il reste peu de temps et il y a encore beaucoup à faire », a-t-il ajouté.

Le référendum sur l'auto-détermination du Sud-Soudan prévu en janvier 2011 est l'élément central de l'accord de paix global qui a mis fin en 2005 à plus de deux décennies de guerre civile entre le Nord, majoritairement musulman, et le Sud, où la plupart des habitants sont chrétiens ou animistes.

Le référendum d'Abyei, qui doit aussi se dérouler en janvier prochain, doit permettre aux habitants de cette région riche en pétrole et située entre le Nord et le Sud de choisir s'ils veulent être rattachés au Sud ou au Nord.

Dans un communiqué commun à l'issue de la réunion, les participants ont salué les progrès réalisés par les signataires de l'Accord de paix global au cours des cinq dernières années. Ils ont exprimé leur ferme soutien et assuré qu'ils respecteraient le résultat de référendums crédibles.

Les participants à la réunion ont noté des retards dans les préparatifs pour les référendums et on appelé à l'établissement rapide de la Commission sur le référendum d'Abyei et à l'accélération du travail de la Commission sur le référendum au Sud-Soudan. Ils ont également estimé qu'il était important que les consultations populaires prévues dans les Etats du Nil Bleu et du Sud Kordofan soient crédibles.

Les participants se sont également dit préoccupés par la situation humanitaire au Sud-Soudan et ont convenu qu'un financement international approprié était nécessaire pour alléger dans l'année qui vient les souffrances des populations affectées.

Ils ont enfin exprimé leur préoccupation concernant la situation en matière de sécurité au Darfour, notamment les attaques contre les civils et le personnel humanitaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.