Yémen : des affrontements provoquent la fuite de milliers de civils au sud-est

24 septembre 2010

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé vendredi son inquiétude « sur la sécurité et la sûreté de la population » dans le gouvernorat de Shabwa, au sud-est du Yémen, où les combats de cette semaine entre les forces gouvernementales et des activistes ont forcé les civils à fuir.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé vendredi son inquiétude « sur la sécurité et la sûreté de la population » dans le gouvernorat de Shabwa, au sud-est du Yémen, où les combats de cette semaine entre les forces gouvernementales et des activistes ont forcé les civils à fuir.

« Nous estimons que les affrontements en cours, ayant débuté dimanche, ont déjà forcé au moins 4.000 civils yéménites à quitter leurs maisons dans le village Al-Hawtah et dans les installations situées à proximité, à quelque 400 kilomètres d'Aden », a déclaré un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse.

« Selon de récentes informations, les déplacements continuent à croître. La plupart des déplacés ont trouvé refuge dans des villages voisins à Al-Azzem et Al-Kharamah », a-t-il ajouté.

Une ONG locale partenaire du HCR a réussi à atteindre le village d'Al-Azzem mardi et a fait état de personnes déplacées qui sont hébergées au sein de familles d'accueil. Selon le HCR, certains des déplacés ont d'urgence besoin d'une assistance humanitaire, notamment de la nourriture, un abri et des médicaments. Les autorités locales ont ouvert une école du village, qui accueille désormais quelque 60 personnes déplacées.

Une mission d'évaluation rapide des Nations Unies est prévue vendredi et devrait permettre aux Nations Unies au Yémen d'établir plus précisément l'ampleur des déplacements et les besoins immédiats. Le HCR et d'autres agences des Nations Unies pré-positionnent des fournitures d'aide humanitaire d'urgence pour environ 300 familles, soit 2.100 personnes, la taille moyenne de chaque famille est de sept personnes, dans le centre de réception de Mayfa'a.

« Nous nous engageons à intensifier notre assistance si nécessaire », a conclu le porte-parole du HCR.

Environ 168.000 réfugiés somaliens ont été enregistrés par le HCR au Yémen. Plus de 304.000 civils yéménites sont toujours des déplacés internes suite au conflit de sept mois dans le nord du Yémen qui a pris fin en février cette année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.