Ban Ki-moon appelle à interdire les essais nucléaires à travers le monde

23 septembre 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi tous les pays à se débarrasser de la menace nucléaire et à adhérer au Traité sur l'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), en particulier ceux dont la signature et la ratification est indispensable pour permettre l'entrée en vigueur du traité.

« Tant que nous n'avons pas d'adhésion universelle à ce traité légalement contraignant contre les essais nucléaires, il n'y a pas de garantie que des essais nucléaires n'auront pas lieu à nouveau », a dit M. Ban lors d'une réunion ministérielle en soutien au TICEN, en marge du débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

Il a rappelé que deux essais avaient été menés au cours de ces cinq dernières années.

Le Secrétaire général a appelé tous les gouvernements qui ne l'ont pas encore fait à signer et ratifier le Traité sans délai et à faire en sorte que celui-ci puisse entrer en vigueur d'ici à 2012. En attendant, il a appelé au maintien des moratoires actuels sur les essais nucléaires.

Sur les 182 pays qui ont signé le TICEN, 153 l'ont ratifié. Il y a 44 pays qui doivent ratifier le traité pour qu'il puisse entrer en vigueur. 35 d'entre eux l'ont déjà fait. Il en reste neuf : la Chine, la République populaire démocratique de Corée, l'Egypte, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, Israël, le Pakistan et les Etats-Unis. L'Indonésie a annoncé en mai qu'elle avait démarré le processus de ratification du Traité.

En outre, la République centrafricaine et Trinité-et-Tobago ont récemment ratifié le texte. Et, le Guatemala, l'Iraq, la Papouasie Nouvelle-Guinée et la Thaïlande ont indiqué qu'ils avaient l'intention de le faire, s'est félicité le Secrétaire général.

« Le temps est venu de mettre fin à de tels essais et à maintenir l'élan actuel vers un monde sans armes nucléaires », a-t-il dit à des journalistes après la réunion.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon se félicite des résultats de la Conférence du TNP

La Conférence quinquennale de suivi du Traité de non prolifération nucléaire (TNP) s'est achevée ce vendredi, au siège de l'ONU, à New York. Les cinq puissances nucléaires, membres permanentes du Conseil de sécurité de l'ONU, ont réaffirmé leur intention d'éliminer leurs arsenaux nucléaires respectifs. La Conférence appelle aussi à l'organisation d'un sommet régional sur l'instauration d'une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient d'ici à 2012.