RDC : le Représentant de l'ONU inquiet des violences dans l'est

22 septembre 2010
Roger Meece.

Le Représentant Spécial de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Roger Meece, s'est dit mercredi « profondément préoccupé par la violence qui règne actuellement au Nord Kivu, y compris la série des tueries qui se sont déroulées récemment dans cette province ».

Au moins 240 civils ont été violés dans 13 villages le long d'une portion de route de 21 kilomètres dans le territoire de Banamukira, entre le 30 juillet et le 2 août. Les assaillants ont bloqué la route et empêché les villageois d'atteindre les communications extérieures pour demander de l'aide. De nombreuses maisons ont également été pillées.

Le Représentant Spécial prend note « de l'intention du Gouvernement de la RDC d'ouvrir une enquête approfondie sur ces tueries et de traduire les auteurs en justice », a-t-il fait savoir par communiqué de presse.

Le 17 septembre dernier, Conseil de sécurité a une nouvelle fois condamné fermement « les viols collectifs perpétrés dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) à la fin du mois juillet et en août » et a demandé « instamment » aux autorités congolaises « de veiller à ce que les auteurs de ces crimes terribles fassent rapidement l'objet de poursuites impartiales ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.