Somalie : l'ONU prend note de la démission du Premier ministre

21 septembre 2010
Un soldat de la paix de l'Union africaine surveillant un quartier de Mogadiscio.

Le Représentant spécial de l'ONU pour la Somalie, Augustine Mahiga, a pris note de la décision du Premier ministre somalien, Omar Abdirashid Sharmake, de démissionner et y voit une nouvelle « manifestation des graves disputes au sein des Institutions fédérales de transition ».

« Nous avons moins d'un an jusqu'à la fin de la période de transition en août 2011 et il y a une grande quantité de travail à accomplir », a dit le Représentant spécial, qui a souligné qu'il espérait que le Gouvernement fédéral de transition allait mettre fin aux divisons internes.

« Encore une fois, j'appelle à tous ceux qui soutiennent la paix et la sécurité à démontrer qu'ils peuvent travailler ensemble dans la cohésion. La communauté internationale et le peuple de Somalie cherchent à voir des dirigeants unis, et non des crises politiques et récurrentes. Il ne devrait y avoir aucune excuse pour ceux qui ralentissent le processus de paix en Somalie », a-t-il conclu.

Le 14 septembre dernier, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait encouragé le Gouvernement fédéral de transition et le Parlement somaliens à résoudre leurs différends politiques, estimant que les tensions internes au sein du gouvernement et des autres institutions fédérales ont détourné ces derniers mois l'attention des tâches essentielles à accomplir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.