Ban salue l'engagement du Niger à rétablir l'ordre constitutionnel

21 septembre 2010

Sept mois après un coup d'Etat au Niger, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué mardi l'engagement des autorités de transition à assurer rapidement le retour de l'ordre constitutionnel dans le pays.

Mardi, en marge du Sommet de l'ONU sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) qui se tient au siège de l'organisation, à New York, Ban Ki-moon a eu des entretiens avec le général Salou Djibo, le chef du gouvernement de transition.

Selon son porte-parole, lors de cette rencontre, « le Secrétaire général a salué l'engagement du général Djibo à un retour à l'ordre constitutionnel, qui devrait aboutir en avril 2011 à l'élection d'un nouveau président ».

« Le Secrétaire général a par ailleurs exprimé le soutien de la communauté internationale aux efforts du Niger pour surmonter sa crise alimentaire et la malnutrition, en particulier pour les populations les plus vulnérables du pays », a poursuivi le porte-parole.

Plus tôt cette année, après des précipitations faibles et irrégulières à travers le Sahel oriental, une grande partie de la récolte de 2009 avait été détruite, plongeant la région en général et le Niger en particulier dans la malnutrition et faisant planer le spectre de nouvelles famines.

Lors de leurs entretiens, Ban Ki-moon et le général Salou Djibo ont également évoqué la menace terroriste au Sahel, notamment le renforcement de la coopération entre les Etats de la région pour l'endiguer, a encore indiqué le porte-parole du Secrétaire général.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Des élections à venir en Guinée et au Niger

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit s'est dit confiant sur l'organisation d'élections en Guinée et au Niger, deux pays actuellement dirigés par des juntes militaires et qui se sont engagées à organiser des scrutins afin d'assurer le retour à l'ordre constitutionnel dans leur pays respectifs.