L'UNESCO déplore la mort d'un journaliste ougandais

15 septembre 2010

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mercredi la mort du journaliste ougandais Paul Kuggundu, correspondant de Top Radio et de plusieurs chaînes de télévision en Ouganda.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mercredi la mort du journaliste ougandais Paul Kuggundu, correspondant de Top Radio et de plusieurs chaînes de télévision en Ouganda.

Paul Kuggundu a été tué le 10 septembre dans la ville méridionale de Rakai par une foule en colère lors d'une manifestation.

« Je déplore la mort de Paul Kuggundu », a dit Mme Bokova. « Il est mort dans l'exercice de sa mission de journaliste, couvrant l'actualité afin que le public puisse être informé. Son meurtre est une illustration tragique des risques rencontrés chaque jour par les professionnels des médias au nom de la liberté d'expression. J'appelle les autorités ougandaises à faire tous leurs efforts pour enquêter sur ce crime et traduire les responsables en justice. »

Le journaliste couvrait une manifestation de dizaines de motards après le meurtre la veille de l'un d'entre eux. Les manifestants ont attaqué la maison d'un suspect et se sont tournés vers M. Kuggundu quand ils ont vu qu'il les filmait. Il a été battu jusqu'à ce qu'il perde connaissance et est mort sur le chemin de l'hôpital.

Selon l'organisation Reporters sans frontières, la police mène une enquête et n'a procédé à aucune arrestation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.