Darfour : l'ONU réclame une enquête sur des attaques contre des civils

14 septembre 2010
Les civils au Darfour sont les victimes des affrontements armés.

L'Expert indépendant sur la situation des droits de l'homme au Soudan, Mohamed Chande Othman, a appelé mardi le gouvernement soudanais à mener « de toute urgence une enquête approfondie et transparente sur les attaques récentes perpétrées contre des civils au Darfour-Nord », qui se sont soldées par la mort de dizaines de civils le 2 septembre.

« L'incident devrait faire l'objet d'une enquête approfondie et impartiale et les responsables devraient être traduits en justice », a déclaré Mohamed Chande Othman. Il a également exhorté la communauté internationale à poursuivre ses efforts pour aider la Mission ONU-Union africaine au Soudan (MINUAD) à assurer une protection efficace des civils, conformément au mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité.

L'expert a précisé que de nouvelles informations recueillies au cours des dix derniers jours semblaient confirmer les rapports initiaux selon lesquels un groupe de miliciens, identifiés par plusieurs témoins comme étant des Janjawid, ont attaqué des civils sur un marché du village de Tabarat, dans le nord du Darfour, tuant plus de 37 personnes et en blessant plus de 50 autres.

« Je suis profondément troublé par ces meurtres qui mettent en évidence la détérioration continue de la situation au Darfour », a poursuivit l'Expert indépendant de l'ONU qui a entrepris sa première mission d'enquête dans le pays plus tôt cette année, du 23 janvier au 11 février 2010.

Mohamed Chande Othman s'est également dit préoccupé par le fait que les équipes de la MINUAD envoyées sur place pour évaluer la situation n'ont pu atteindre le village de Tabarat, les forces armées soudanaises et un groupe armé les en empêchant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.