Ali Treki inquiet au sujet d'un cimetière musulman à Jérusalem

13 septembre 2010

Le Président de l'Assemblée générale, Ali Treki, a exprimé son inquiétude lundi face à ce qu'il a appelé la profanation du vieux cimetière musulman de Mamilla à Jérusalem.

Dans une note publiée par son porte-parole, M. Treki s'est dit « alarmé par l'intention d'ériger des constructions sur le site de ce sanctuaire sacré, où sont enterrées des figures religieuses vénérées depuis plus de 14 siècles ».

Le Président de l'Assemblée générale « estime que cela constituerait un acte sacrilège et provocateur contre l'esprit de paix ainsi que de dialogue entre les civilisations et les religions. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban réclame un large soutien aux négociations israélo-palestiniennes

Les négociations israélo-palestiniennes directes, relancées le 2 septembre à Washington, doivent obtenir un large soutien international, a déclaré jeudi le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.