Moscou accueillera la 1ère Conférence mondiale sur la protection de l'enfance

8 septembre 2010

Des chefs d'Etat et de gouvernement, des ministres de l'Education et des représentants de la société civile du monde entier se retrouveront du 27 au 29 septembre à Moscou pour participer à la première conférence internationale sur l'éducation et la protection de la petite enfance, organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la Fédération de Russie et la municipalité de Moscou.

Des chefs d'Etat et de gouvernement, des ministres de l'Education et des représentants de la société civile du monde entier se retrouveront du 27 au 29 septembre à Moscou pour participer à la première conférence internationale sur l'éducation et la protection de la petite enfance, organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), la Fédération de Russie et la municipalité de Moscou.

Cette conférence, dont le thème est « Construire la richesse des nations », sera l'occasion de discuter des moyens concrets d'améliorer l'accès à l'éducation et de renforcer la protection de la petite enfance.

« Les enfants sont notre ressource la plus précieuse », a déclaré Irina Bokova dans un message en prélude à la réunion de Moscou. « Saisissons l'occasion que nous offre cette conférence pour réaffirmer et intensifier notre engagement en faveur d'un départ dans la vie qui soit sain et heureux pour tous les enfants. En investissant dans les premières années, c'est nous tous que nous enrichirons ».

Parmi les principaux intervenants, figure l'économiste américain Jeffrey Sachs qui examinera l'éducation et la protection de la petite enfance sous l'angle de la problématique de l'investissement et de la productivité. Jack Shonkoff, professeur de pédiatrie à l'Ecole de médecine de Harvard qui préside le Conseil scientifique national sur le développement de l'enfant aux Etats-Unis, fera le point pour sa part sur la recherche sur le cerveau et le développement de l'enfant. Participera aussi à la Conférence Danny Faure, vice-Président des Seychelles.

La petite enfance correspond en théorie aux huit premières années de la vie. Période exceptionnelle de développement du cerveau, ces années établissent les fondations de l'apprentissage ultérieur. Cependant, il s'agit aussi d'une période d'une vulnérabilité extrême pour les jeunes enfants. Cela est particulièrement vrai dans le monde en développement, où un enfant a 40% de risques de vivre dans l'extrême pauvreté et où 10,5 millions d'enfants de moins de cinq ans meurent de maladies évitables chaque année.

Développer et améliorer la protection et l'éducation de la petite enfance, notamment celles des enfants les plus défavorisés est l'un des six objectifs de l'Education pour tous (EPT) fixés par les Etats membres de l'UNESCO en 2000. La conférence de Moscou fera le bilan des progrès accomplis et définira les moyens d'atteindre ce but pour les Etats. Elle explorera aussi les mécanismes permettant de fixer des repères et des cibles à atteindre, de surmonter les obstacles entravant les services en faveur du développement de l'éducation et de la protection de la petite enfance et permettant aussi de mesurer les progrès accomplis à cet égard.

La Conférence adoptera le Plan d'action de Moscou qui fixera une feuille de route pour les actions à entreprendre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNICEF appelle à concentrer les efforts sur les enfants les plus défavorisés

La communauté internationale peut sauver des millions de vies en concentrant ses investissements sur des actions en faveur des enfants et des communautés les plus défavorisés, estime dans un rapport le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), pour qui une telle approche permettrait d'atténuer les disparités croissantes qui apparaissent dans la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).