Inondations au Burkina Faso : l'ONU lance un appel de fonds

7 septembre 2010

Les agences de l'ONU au Burkina Faso ont lancé mardi un appel humanitaire d'urgence de 14 millions de dollars pour secourir les sinistrés des inondations qui frappent le pays depuis le début du mois de juillet.

Environ 105.000 personnes ont besoin d'une aide d'urgence. Au moins 16 personnes sont mortes suites aux inondations. Les régions du Sahel, du Nord, Centre-Nord, l'Est, le Centre-Est sont les zones les plus touchées par les intempéries. Certains villages restent inaccessibles, indiquent les équipes de l'ONU sur place.

Beaucoup de sinistrés ont trouvé refuge dans les bâtiments publics comme les écoles. Les principaux besoins sont la nourriture, l'eau potable et l'assainissement et l'accès à des soins de santé et un abri.

Le Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires de l'ONU (CERF) a déjà alloué deux millions de dollars. Ces fonds viendront financer les opérations du Programme alimentaire mondial (PAM), du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP).

Fin août, des pluies torrentielles ont provoqué la fuite de 200.000 personnes au Niger déjà sévèrement touché par l'insécurité alimentaire, avait indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui avait également appelé la communauté internationale à débloquer une aide d'urgence.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Niger : 200.000 personnes déplacées par des inondations

Des pluies torrentielles ont provoqué la fuite de 200.000 personnes au Niger déjà sévèrement touché par l'insécurité alimentaire, s'inquiète le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui appelle la communauté internationale à débloquer une aide.