Le chef des affaires politiques de l'ONU en visite en Somalie

2 septembre 2010

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a exprimé sa solidarité avec la population de Somalie lors d'une visite d'une journée à Mogadiscio mercredi, a indiqué jeudi le Bureau politique des Nations Unies pour la Somalie (UNOPS).

M. Pascoe, qui était accompagné du Représentant spécial pour la Somalie, Augustine Mahiga, a rencontré le Président Somalien Sheikh Sharif et d'autres membres du gouvernement au complexe présidentiel appelé la Villa Somalia.

Il a encouragé les dirigeants du Gouvernement fédéral de transition à entrer en contact avec d'autres groupes et à se concentrer sur la gestion du pays.

« Il est crucial de montrer à la population de Somalie, qui souffre depuis longtemps, que le gouvernement peut fournir des services de base », a dit M. Pascoe. « La communauté internationale est déterminée à soutenir le gouvernement fédéral de transition, mais le gouvernement doit lui-même faire plus et apprendre à travailler en équipe. »

MM. Pascoe et Mahiga ont également visité l'hôpital de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) où il ont vu des soldats de la paix traiter des civils somaliens.

Le Secrétaire général adjoint a salué le travail des forces de l'Union africaine déployées en Somalie depuis 2008 afin d'aider à stabiliser le pays. Il a appelé à davantage de troupes et à un plus grand soutien financier et logistique pour cette force composée de 7.000 hommes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un expert appelle les Somaliens à se mobiliser pour éviter une nouvelle attaque

L'Expert indépendant sur la situation des droits de l'homme en Somalie, Dr. Shamsul Bari, a appelé vendredi les Somaliens, à tous les niveaux de la société, à fermement condamner l'attaque du 24 août contre l'Hôtel Muna à Mogadiscio qui a tué 33 personnes.