Ban Ki-moon apporte son soutien aux mineurs chiliens bloqués sous terre

30 août 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé lundi son soutien aux 33 mineurs coincés depuis 24 jours à 700 mètres sous terre, après l'effondrement d'une mine du nord du Chili dans laquelle ils travaillaient.

« Le Secrétaire général a été surpris et ravi quand il a appris que les 33 mineurs étaient en sécurité », a indiqué son porte-parole, Martin Nesirky, lors de son point de presse quotidien au siège de l'ONU, à New York.

« Leur calvaire est loin d'être terminé, mais il souhaite que les mineurs sachent que ses pensées vont à eux. Il est convaincu qu'ils endureront la difficile période à venir et qu'ils auront le cœur solide », a-t-il ajouté.

Selon la presse, il faudra plusieurs mois aux sauveteurs pour parvenir à atteindre les mineurs, qui ont pu avoir des contacts avec leurs familles ces dernières heures.

Martin Nesirky a également indiqué que le Secrétaire général de l'ONU reconnaissait que les autorités chiliennes faisaient tout leur possible pour soutenir et sauver les mineurs.

« Avec le reste du monde, il attend impatiemment le jour où il entendra qu'ils sont tous à nouveau réunis avec les familles et les proches », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Chine : L'ONU mobilisée après le séisme meurtrier de Qinghai

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont mis en œuvre des programmes d'assistance humanitaire d'urgence afin de venir en aide aux populations vulnérables de la province chinoise du Qinghai, affectée par un séisme de magnitude 7,1 mercredi.