Conférence annuelle DPI-ONG : améliorer la santé mondiale, réaliser les OMD

29 août 2010

La soixante-troisième Conférence annuelle du Département de l'information de l'ONU (DPI) et des organisations non gouvernementales (ONG) ouvre ses portes lundi 30 août à Melbourne, en Australie. Organisée conjointement par le Département de l'information de l'ONU, la communauté des ONG et le gouvernement de l'Australie, la Conférence a pour thème cette année « Progresser dans la santé: Réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ».

« La Conférence est un événement majeur du calendrier des activités de l'ONU en 2010 », rappelle le Directeur de la Division de sensibilisation du public au Département de l'information de l'ONU, Eric Falt. Elle se déroule en effet quelques semaines seulement avant l'ouverture de la 65ème Assemblée générale de l'ONU et le Sommet sur l'état d'avancement des OMD, qui se tiendront en septembre et octobre au siège de l'ONU, à New York.

« Le double objectif de cet événement qui va durer trois jours est de mobiliser les participants sur l'amélioration de la santé mondiale et la réalisation des Objectifs du Millénaire (OMD), notamment au travers des 54 ateliers mis en place », résume de son côté l'une des organisatrices, Gail Bindley-Taylor Sainte.

La Conférence, qui mobilisera cette année 1400 participants venus de 70 pays, débutera par une cérémonie d'ouverture mettant en avant le caractère multiculturel de la ville de Melbourne, qui accueille pour la première fois un événement d'une telle importance. Melbourne, qui a fait du soutien au développement du secteur de la santé l'une de ses priorités, entend montrer ses avancées en matière de médecine, de neurosciences et de biotechnologie et profiter de cette conférence pour inciter les gouvernements, les ONG, le secteur privé, les chercheurs et le grand public, à contribuer à l'amélioration de la santé mondiale et la réalisation des OMD.

Des responsables du gouvernement australien et de l'ONU prendront aussi la parole pour rappeler les défis qui se présentent à l'ONU, aux Etats membres et aux ONG.

Pour la troisième fois seulement, la conférence ne se tient pas au siège de l'ONU à New York. L'ONU a en effet adopté une nouvelle politique consistant à favoriser la « délocalisation » de cet événement pour renforcer la participation des ONG.

« Organiser la Conférence loin de siège de l'ONU offre une occasion unique d'intensifier et de renforcer nos partenariats avec les ONG et la société civile de différentes régions du monde, celles de l'Asie et du Pacifique cette année », explique la responsable onusienne des relations avec les ONG, Maria-Luisa Chavez.

« C'est aussi une chance de consolider la diversité géographique des ONG partenaires de l'ONU et de faciliter la création de réseaux entre ces ONG et le Département de l'information de l'ONU », a-t-elle ajoutée.

« Cette conférence sera différente parce que c'est la première fois qu'une Conférence des Nations Unies de cette taille a été organisé en Australie. Nous sommes très heureux de nous rencontrer dans cette partie du monde et d'avoir une forte participation des ONG de ce pays et de la région », s'est félicité le Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information de l'ONU, Kiyo Akasaka.

Les questions liées à la santé mondiale feront l'objet de quatre tables rondes organisées dans le cadre de la Conférence, en présence, entre autres, de Tim Costello, ancien Conseiller du Directeur-général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui dirige aujourd'hui « World Vision Australia ».

Outre les tables rondes et la cinquantaine d'expositions prévues, la Conférence a prévu pas moins de 54 ateliers, offrant ainsi à un nombre sans précédent d'ONG de présenter leur travail, leurs réalisations et leurs stratégies d'action, en particulier pour faciliter la réalisation des OMD.

Définis par les Etats Membres de l'ONU en 2000, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont au nombre de huit et doivent être réalisés d'ici à 2015 : réduire de moitié l'extrême pauvreté, assurer une éducation primaire pour tous, promouvoir l'égalité des sexes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre des maladies telles que le VIH/sida et le paludisme, préserver l'environnement et construire un partenariat mondial pour le développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.