HCR : les retours volontaires en Afghanistan ont dépassé les 100.000 cette année

27 août 2010
Des Afghans.

Cette année, le nombre des personnes de retour en Afghanistan sur une base volontaire depuis le Pakistan et l'Iran a désormais dépassé les 100.000, soit près du double par rapport à 2009. Quelque 95.000 d'entre eux rentrent depuis le Pakistan, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Cette année, le nombre des personnes de retour en Afghanistan sur une base volontaire depuis le Pakistan et l'Iran a désormais dépassé les 100.000, soit près du double par rapport à 2009. Quelque 95.000 d'entre eux rentrent depuis le Pakistan, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le programme de rapatriement volontaire vers l'Afghanistan reste le plus important programme de ce type mené par le HCR à travers le monde, avec quelque 4,5 millions de personnes rapatriées en Afghanistan depuis 2002, a précisé un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, lors d'une conférence de presse à Genève.

Dans le cadre de ses responsabilités de suivi, le HCR mène des entretiens avec les Afghans rapatriés pour évaluer les motifs du retour. Cette année, la plupart des facteurs souvent cités concernent des raisons économiques, des difficultés au Pakistan et des améliorations locales en termes de sécurité dans certaines régions de l'Afghanistan.

Globalement, près de 70% des rapatriés proviennent de la région de Khyber Pakhtunkhwa, et le reste revient du Baloutchistan, du Punjab et de la province de Sindh. Un tiers des rapatriés rejoint l'est de l'Afghanistan, et un autre tiers rentre dans la région centrale. Le reste rejoint principalement le nord-est du pays.

Parallèlement, au Pakistan, le HCR est en discussion avec les autorités pour réhabiliter les villages de réfugiés endommagés dans les provinces de Khyber Pakhtunkhwa et du Baloutchistan.

« A ce jour, dans les régions affectées par les inondations, nous venons en aide à environ 700.000 personnes, ce qui représente un tiers des personnes que nous voulons assister. Pour accélérer l'assistance, nous avons établi des points supplémentaires de distribution dans les zones les plus affectées à Shangla, Swat, Peshawar, Charsadda et Kohistan. Nous sommes également en train d'établir des plateformes supplémentaires et d'identifier des partenaires pour étendre notre action de proximité au bénéfice des sinistrés ayant besoin d'une aide », a dit le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.