Darfour : l'envoyé spécial de l'ONU participe à une réunion sur le processus de paix

26 août 2010
Ibrahim Gamabri au siège de la MINUAD à El-Fasher, au Darfour.

Le chef de la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD), Ibrahim Gambari, s'est entretenu jeudi avec des responsables gouvernementaux et des diplomates sur le processus de paix en cours dans la région occidentale du Soudan déchirée par une guerre civile depuis sept ans et qui a fait près de 300.000 morts.

Ont participé à ces entretiens qui se sont déroulés à Khartoum, le Conseiller du président soudanais, Ghazi Salahuddin Atabani, le Président du Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l'Union africaine, Thabo Mbeki, et le Représentant spécial des États-Unis pour le Soudan, Scott Gration.

A l'issue de leur rencontre, les quatre responsables ont souligné la nécessité de mettre en œuvre une stratégie globale pour résoudre le problème du Darfour, incluant tous les aspects du conflit, dont la sécurité, la stabilisation, le retour des déplacés internes et des réfugiés et le développement économique et humain de la région.

Ils ont également convenu que la MINUAD et le gouvernement soudanais devait poursuivre leur collaboration étroite pour améliorer la situation sécuritaire dans la région et agir de concert pour y promouvoir la stabilité et le développement.

Ibrahim Gambari s'est également félicité de la bonne coopération entre la MINUAD et les forces de sécurité soudanaises pour renforcer la sécurité, rappelant l'engagement ferme de la MINUAD à favoriser la stabilisation de du Darfour, sa reconstruction et son développement.

De son côté, l'ancien président d'Afrique du Sud, Thabo Mbeki, a insisté sur la nécessité d'impliquer les habitants du Darfour dans le processus de paix, exprimant l'espoir qu'un accord de paix serait conclu avant la fin de l'année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.