L'actualité mondiale Un regard humain

Aide humanitaire : l'ONU rend hommage à ceux qui sont morts sous sa bannière

Aide humanitaire : l'ONU rend hommage à ceux qui sont morts sous sa bannière

"Nous sommes des travailleurs humanitaires"
Dans le cadre de la Journée mondiale de l'aide humanitaire, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et le Secrétaire général adjoint pour les affaires humanitaires, John Holmes, ont rendu hommage jeudi matin au siège des Nations Unies à New York au 22 employés de l'ONU tués le 19 août 2003 dans un attentat suicide à Bagdad, dont l'ancien représentant de l'ONU en Iraq, Sergio Vieira de Mello.

Entouré d'employés de l'ONU, Ban Ki-moon a déposé une gerbe de fleur devant la plaque qui porte les noms des victimes de l'attaque contre le quartier général de l'ONU à Bagdad, avant d'observer une minute de silence.

« Nous avons rendu hommage à nos collègues tombés il y a sept ans à Bagdad. Malheureusement, ils ne sont pas les seuls. Nous avons perdu tant de collègues, tant de travailleurs humanitaires. Nos pensées vont à ces gens héroïques qui ont donné leurs vies pour la cause de l'humanité », a déclaré ensuite le Secrétaire général dans une allocution.

Le chef de l'ONU a aussi rappelé les dangers auxquels étaient exposés les humanitaires. « Souvent, ils s'aventurent dans les endroits les plus périlleux de la planète. Souvent, ils payent le prix fort : harcèlement, intimidation, enlèvement et même meurtre », a-t-il souligné.

Rappelant ensuite les inondations actuelles au Pakistan, l'assassinat d'humanitaires en Afghanistan il y a quelques jours ou encore le tremblement de terre en Haïti en janvier, Ban Ki-moon a rendu hommage aux millions de personnes qui vivent dans des conditions difficiles et qui ont besoin des humanitaires pour leur venir en aide.

« Rendons aussi hommage à ceux qui leur ont porté secours et leur portent encore secours. Ils sont une armée de la paix, brandissant la torche de l'espoir. Ce sont des héros méconnus, qui travaillent jour après jour à construire un monde meilleur », a encore ajouté le chef de l'ONU.

Sous le thème « Nous sommes des travailleurs humanitaires», cette deuxième Journée mondiale de l'aide humanitaire doit être l'occasion de mieux faire connaître au grand public le travail des milliers d'hommes et de femmes qui sont sur le terrain pour sauver des vies et d'honorer la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour cette cause. Comme en 2009, elle est célébrée au travers d'évènements organisés partout sur la planète.

A New York, au siège de l'ONU, une exposition de photos sur le travail humanitaire en Haïti a été inaugurée et un film compilant des témoignages d'humanitaires du monde entier intitulé « Je suis un humanitaire » et préparé par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), a été diffusé.

A Genève, en Suisse, siège de nombreuses organisations et institutions qui font de la ville la « capitale mondiale de l'aide humanitaire », une « Marche humanitaire » devait partir en fin de journée du Palais des Nations, pour traverser la ville et rejoindre un « Village humanitaire » composée d'une douzaine de stands. Le grand public devait pouvoir se familiariser avec les différentes étapes de l'intervention humanitaire en temps de crise, rencontrer aussi des responsables de retour du terrain. Pendant toute la durée de ces célébrations, les employés de l'ONU et des organisations non gouvernementales devaient porter un t-shirt avec l'inscription « Je suis un travailleur humanitaire ».

Les célébrations à Genève sont parrainées par la Fondation Sergio Vieira de Mello, l'ancien représentant de l'ONU en Iraq, tué le 19 août 2003 à Bagdad. C'est cette tragédie qui a amené l'Assemblée Générale de l'ONU à créer en 2008 une Journée mondiale de l'aide humanitaire et à retenir la date du 19 août pour sa célébration.

Dans sa résolution de 2008, l'Assemblée générale demande que cette journée soit un hommage à tous ceux qui travaillent à la promotion de la cause humanitaire, personnel des ONG, de l'ONU ou de ses agences, ainsi qu'à tous ceux qui sont morts en le faisant.

Selon l'ONU, en 2009, 278 travailleurs humanitaires ont été victimes de graves incidents de sécurité (agressions, attentats, attaques de véhicules). 102 ont été tués, 92 autres enlevés.

Pour tout savoir sur cette Journée mondiale de l'aide humanitaire (manifestations, vidéos, documents, communiqué de presse, liste des évènements organisés) : http://ochaonline.un.org/whd/