A Hiroshima, Ban Ki-moon plaide pour un monde sans armes nucléaires

6 août 2010
Le Secrétaire général Ban Ki-moon à la cérémonie commémorative à Hiroshima.

Ban Ki-moon a été vendredi le premier Secrétaire général de l'ONU à participer à la cérémonie annuelle de commémoration du bombardement à l'arme nucléaire des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Il a appelé la communauté internationale à construire un monde sans arme nucléaire.

Ban Ki-moon a été vendredi le premier Secrétaire général de l'ONU à participer à la cérémonie annuelle de commémoration du bombardement à l'arme nucléaire des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Il a appelé la communauté internationale à construire un monde sans armes nucléaires.

« Nous sommes réunis pour rendre hommage à ceux qui ont péri, il y a 65 ans, et ceux, encore plus nombreux, dont la vie a été changée. La vie est courte mais la mémoire est longue », a déclaré Ban Ki-moon lors de cette cérémonie commémorative à Hiroshima, qui a été bombardée le 6 août 1945 par l'aviation américaine.

« Je suis venu porter un message d'espoir. Un monde plus pacifique peut devenir le nôtre. Vous êtes en train d'y participer. Vous les survivants qui nous inspirez avec votre courage », a-t-il ajouté.

Après avoir appelé mercredi la jeunesse japonaise à devenir des militants du désarmement nucléaire et avoir visité la ville de Nagasaki jeudi, qui a été bombardée à l'arme nucléaire le 9 août 1945, Ban Ki-moon a terminé sa visite au Japon par un nouvel appel en faveur d'un monde en pacifique, « exempt d'armes nucléaires ». « C'est le seul passage sensé vers un monde plus sûr. Aussi longtemps que les armes nucléaires existeront, nous vivrons sous la menace du nucléaire », a-t-il plaidé.

« Notre moment est venu. Nous constatons une nouvelle direction prise par les nations les plus puissantes. Nous avons vu de nouveaux engagements devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Nous avons vu une nouvelle énergie de la part de la société civile », a indiqué le Secrétaire général.

La Fédération de Russie et les Etats-Unis ont signé de nouveaux accords START qui prévoit une réduction importante de leurs arsenaux nucléaires respectifs. En septembre, l'ONU organisera une Conférence sur le désarmement à New York.

« Nous devons maintenir cet élan », a souligné Ban Ki-moon, qui a appelé les Etats-Membres à accélérer les négociations sur le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et le Traité sur les matières fissiles.

« Il y a soixante-cinq ans, les feux de l'enfer ont été répandus à cet endroit. Aujourd'hui, une flamme brûle, ici au parc du mémorial pour la paix. C'est la flamme de la paix », a dit Ban Ki-moon.

« Réalisons notre rêve d'un monde sans armes nucléaires pour que nos enfants et toutes les générations suivantes puissent vivre dans la liberté, la sécurité et la paix », a-t-il conclu.

Après la cérémonie commémorative, le Secrétaire général de l'ONU a visité le Musée du Mémorial de la paix d'Hiroshima et a écouté les témoignages de survivants de la bombe atomique. Ensuite, il a reçu le titre de citoyen d'honneur d'Hiroshima et a remis au maire de la ville 1.000 origamis, figurines de papier symboles de paix, qui ont été réalisées par des employés de l'ONU (voir article).

Ban Ki-moon s'est rendu aussi au Mémorial des victimes coréennes de la bombe atomique et a participé à un débat avec des étudiants.

Le Directeur général de l'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a également participé aux commémorations au Japon. « En tant qu'être humain, et notamment en tant que citoyen du seul pays qui a souffert d'une telle catastrophe nucléaire, je crois de tout mon cœur et mon âme que toutes ces armes horribles doivent être détruites », a-t-il déclaré vendredi dans un message. « Il est temps de renouer avec notre engagement pour une action concrète », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.