Naomi Campbell entendue comme témoin dans le procès de Charles Taylor

5 août 2010

L'ancien mannequin britannique, Naomi Campbell, a été entendue comme témoin jeudi, dans le procès de l'ancien Président du Liberia, Charles Taylor, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par le Tribunal Spécial pour le Sierra Leone (TSSL), mais jugé à La Haye, au Pays Bas, pour des raisons de sécurité.

Le tribunal avait demandé à entendre Naomi Campbell au sujet de diamants qui lui auraient été donnés en septembre 1997 par Charles Taylor, après un dîner organisé au domicile de l'ancien Président sud-africain Nelson Mandela.

Charles Taylor, Président du Libéria jusqu'à la fin des années 1990, est accusé d'avoir soutenu le Front révolutionnaire uni (RUF) et le Conseil des forces armées révolutionnaires (AFRC), deux groupes révolutionnaires sierra-léonais, dont les activités militaires étaient financées par le trafic de diamants.

Lors de son audition, menée par la procureure Brenda Hollis et retransmise en direct sur internet par le TSSL, Naomi Campbell est revenue sur les conditions dans lesquelles elle a reçu ces diamants de Charles Taylor.

« J'étais en train de dormir, on a frappé à ma porte et j'ai ouvert. Deux hommes étaient là et m'ont donné une petite bourse, et m'ont dit 'un cadeau pour vous' », a-t-elle déclaré. Selon elle, les deux hommes ne se sont pas présentés et elle n'a jamais su qui ils étaient.

« J'ai ouvert la petite bourse le lendemain matin quand je me suis réveillée. J'ai vu quelques petites pierres, de toutes petites pierres à l'aspect sale », a-t-elle poursuivi, avant d'expliquer qu'elle avait ensuite discuté de ce cadeau avec son ancien agent, Carole White, et l'actrice Mia Farrow, qui était aussi présente au diner offert pas Nelson Mandela. C'est cette derrière qui lui aurait d'ailleurs dit que ces pierres étaient des diamants, et qu'ils lui avaient été offerts par Charles Taylor.

« J'ai l'habitude de voir des diamants brillants et dans une boîte, vous savez. Je n'aurais pas pu deviner tout de suite que c'étaient des diamants », a-t-elle encore expliqué au cours de son audition, précisant qu'elle ne se souvenait pas du nombre exact de pierres contenues dans le sac. « Trois peut-être, deux ou trois », a-t-elle déclaré.

Naomi Campbell a ensuite assuré avoir donné les pierres précieuses à l'un de ses amis, Jeremy Ratcliffe, alors directeur du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela. « Pour qu'il fasse quelque chose avec », « je ne voulais pas les garder », a-t-elle insisté.

Le témoignage de Naomi Campbell pourrait s'avérer déterminant pour la suite du procès de Charles Taylor. Le procureur du TSSL doit en effet apporté la preuve que l'ancien président du Liberia était en possession de diamants bruts, donnés par les rebelles de Sierra Leone en échange d'armes et de munitions. Charles Taylor dément jusqu'à présent avoir été en possession de diamants en provenance de ce pays, couramment appelés « diamants du sang » ou « diamants de la guerre ».

Selon la presse, Naomi Campbell a refusé à plusieurs reprises de témoigner, craignant pour sa sécurité et celle de son entourage. Mais selon la citation à comparaître délivrée par le TSSL et rendue publique en juin, elle encourait jusqu'à sept ans de prison si elle ne se présentait pas cette fois devant le TSSL.

Charles Taylor, exilé au Nigeria après avoir été inculpé par le TSSL, a été arrêté en mars 2006 alors qu'il tentait de s'enfuir au Cameroun. Extradé en Sierra Leone, puis transféré à La Haye, son procès a commencé en juin 2007. Onze chefs d'inculpation de crimes de guerre et crimes contre l'humanité ont été retenus contre lui, notamment pour des viols, des meurtres, de l'esclavage sexuel et l'enrôlement d'enfants soldats pendant la guerre civile au Sierra Leone qui a fait 120.000 morts entre 1991 et 2002. Il réfute ces accusations et plaide non coupable.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Procès Charles Taylor : Naomi Campbell citée à comparaître

Les juges du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) ont annoncé jeudi que le mannequin britannique Naomi Campbell était citée à comparaître le 29 juillet à La Haye, pour témoigner dans le procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité de l'ex-Président libérien Charles Taylor.