Drogue : l'ONUDC soutient la coopération entre les pays voisins de l'Afghanistan

3 août 2010

L'Afghanistan est l'épicentre de la production mondiale d'opium, mais le trafic et la criminalité générés par cette industrie touchent tous les pays de la région. A l'ouest, la République islamique d'Iran est devenue le principal pays de transit de la contrebande d'opium et d'héroïne. Au sud et à l'est, le commerce illicite des drogues contribue à la déstabilisation du Pakistan. Au nord, les pays d'Asie centrale sont sur la route de la Fédération de Russie qui consomme 20% de l'héroïne afghane.

Dans ce contexte, le Bureau des Nations Unies contre la Drogue et le crime (ONUDC) et l'Organisation de la sécurité et de la coopération en Europe (OSCE) organisaient une rencontre régionale sur la coopération pénale, à Astana, au Kazakhstan. L'objectif à terme est de mettre en place des mécanismes judiciaires communs et renforcer la coopération entre les services de sécurité et les services judiciaires des Etats de la région.

Une trentaine de juristes et de spécialistes ont participé à la rencontre, avec des représentants de l'Afghanistan, de l'Iran, du Pakistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Australie, de la Cour européenne des droits de l'homme, de l'Union européenne, de la Fédération de Russie et des Etats-Unis.

Au centre des discussions, des chantiers concrets, sur des questions qui ont posé problèmes antérieurement dans toute la région, en particulier les règles et conditions d'extraditions, l'organisation de l'entraide judiciaire, les procédures des saisies, du gel ou de la confiscation des avoirs ou encore les modalités d'échange de données du casier judiciaire.

Pour Sandra Valle, conseillère interrégionale au sein de l'ONUDC, « les bases d'un dialogue et d'une coopération ont été jetées, ainsi que celles d'un réseau régional de juristes qui travaillera en conformité avec les conventions de l'ONU ».

Les échanges, initiatives et propositions de ce réseau de juristes serviront à l'ONUDC et l'OSCE de faire des recommandations techniques pour améliorer la coopération judiciaire et policière régionale. Cette rencontre s'inscrit en effet dans un programme plus large de l'ONUDC le trafic de drogue et ses conséquences en Afghanistan et dans les pays voisins.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

VIH : l'UNICEF s'inquiète du sort des jeunes en Europe de l'Est et Asie centrale

A l'occasion de la 18e Conférence internationale sur le VIH/Sida qui s'est ouverte dimanche à Vienne, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) tire la sonnette d'alarme sur la situation des jeunes en Europe de l'Est et en Asie centrale où le virus du sida se propage à une vitesse inquiétante.