Sierra Leone : des soins gratuits pour les femmes enceintes et les enfants

30 juillet 2010

Chaque matin, des femmes enceintes, des mères et des enfants font la queue devant le principal établissement hospitalier de la capitale Freetown, le Princess Christian Memorial Hospital. Une révolution est en cours, le gouvernement a annoncé la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes ou allaitantes et tous les enfants âgés de moins de cinq ans.

C'est le cas de Zanaib Conteh, 28 ans, enceinte de quatre mois. Après une chute, son mari et son beau-frère l'ont amenée à l'hôpital. Il y a encore quelques mois, ils auraient attendu. Pour payer les soins, ils auraient du contracter des dettes, impossibles ensuite à rembourser.

Aujourd'hui, les choses sont différentes. Pas besoin d'argent pour que Zanaib Conteh soit soignée, l'Etat prend tout en charge.

En Sierra Leone, une femme sur six meurt de complications liées à la grossesse et à l'accouchement et un enfant sur douze meurt avant d'avoir un an. En cause, le système de santé qui manque d'équipements, de personnel et d'organisation pour faire face à la demande d'une population qui avoisine les 5,5 millions de personnes.

Quand il a annoncé en début d'année le lancement du programme de soins de santé gratuits, le Président Ernest Bai Koroma avait reconnu les carences du système de santé, expliqué ses dérives, avant d'en annoncer une profonde réforme.

« Nos médecins et nos infirmières ont été sous-payés et submergés de travail, il est donc devenu habituel pour le personnel de santé de faire payer les patients vulnérables pour compenser leurs salaires insuffisants. A partir d'aujourd'hui, cela va changer », avait-il promis.

Après des mois de préparation, la mise en place d'un système de soins gratuits est lancée. Avec l'appui technique et logistique du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le financement d'Etats membres de l'ONU, le gouvernement a mis en place une chaîne d'approvisionnement logistique solide pour les hôpitaux et les établissements médicaux secondaires. L'ensemble du personnel de santé a également reçu des augmentations de salaires substantielles destinées à faciliter les transformations.

« Maintenant que le gouvernement a pris l'initiative d'augmenter nos salaires ainsi que d'autres avantages sociaux, nous avons commencé à changer d'attitude. Nous nous concentrons sur notre travail et apportons à nos patients des soins de qualité sans avoir à leur demander de payer », confie ainsi le Directeur du Princess Christian Memorial Hospital, Dr Michael Koroma.

Au fur et à mesure de sa mise en place, le nouveau système de santé sierra léonais va continuer de se renforcer. Double victoire pour le gouvernement qui est en voie de réussir non seulement à offrir des soins gratuits aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de cinq ans, mais en plus d'enrayer le départ à l'étranger des médecins sierra léonais et de provoquer même le retour de ceux qui ont déjà quitté le pays, grâce aux salaires beaucoup plus élevés offert aujourd'hui.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

PAM : la malnutrition doit être une priorité dans l'agenda international

A l'heure où plus d'un milliard de personnes souffrent d'insécurité alimentaire, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondiale (PAM), Josette Sheeran, a exprimé son souhait de voir la nutrition « en première place de l'agenda international dans la perspective des Sommets des G8 et G20 qui se dérouleront au Canada ce mois-ci ».