Jérusalem : l'ONU déplore des incidents provoqués par des colons israéliens

29 juillet 2010

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a déploré jeudi « l'inacceptable » opération menée par des colons israéliens qui se sont emparés de force d'un bâtiment dans le quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem où résidait neuf familles palestiniennes.

« J'appelle les autorités israéliennes à retirer les colons de cette propriété et à revenir au statu quo ante », a déclaré Robert Serry dans un communiqué de presse. « De plus hier, les autorités israéliennes ont détruit de nombreux bâtiments commerciaux palestiniens dans la périphérie de Jérusalem-Est ».

Ces actes « provocants » surviennent à un moment critique où la communauté internationale redouble d'efforts pour la reprise de pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens, a souligné le Coordonnateur spécial.

« J'appelle le gouvernement d'Israël à tenir compte de l'appel du Quatuor et de réfréner toute action provocatrice à Jérusalem-Est y compris les démolitions et les expulsions », a-t-il conclu.

Le 23 juillet dernier, à l' occasion du Séminaire international des médias pour la paix au Moyen-Orient organisé à Lisbonne, au Portugal, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon avait appelé les parties à reprendre les négociations directes. « L'établissement de colonies sur n'importe quelle partie des territoires palestiniens occupés contrevient au droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité et aux obligations de la Feuille de route, cela doit être gelé », avait-il rappelé.

Le 12 juillet dernier, la municipalité de Jérusalem a approuvé la construction de 32 nouveaux appartements dans une colonie de Jérusalem-Est. Le 13 juillet, la municipalité a démoli six bâtiments palestiniens de Jérusalem-Est, déplaçant 26 personnes dont 14 enfants.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, doit rencontrer vendredi le ministre de la défense israélien, Ehud Barak, à New York. Il espère aborder les problèmes liés « à la situation à Gaza et au gel des colonies », a fait savoir jeudi son porte-parole.

Ban Ki-moon a eu plusieurs conversations téléphoniques mercredi avec des dirigeants de la région afin « d'encourager les parties à accélérer le processus de paix ». Il s'est entretenu au téléphone avec le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et avec le Secrétaire général de la Ligue Arabe, Amr Moussa, ainsi qu'avec le ministre égyptien des affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit. Il a réitéré son soutien à la reprise de pourparlers directs auprès de chacun de ses interlocuteurs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.