L'UNESCO déplore la mort d'un journaliste indien

27 juillet 2010

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mardi la mort de Vijay Pratap Singh, reporter au journal Indian Express qui a succombé à ses blessures le 20 juillet des suites d'un attentat à la bombe commis huit jours plus tôt contre un homme politique de la ville d'Allahabad, dans le nord de l'Inde.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mardi la mort de Vijay Pratap Singh, reporter au journal Indian Express qui a succombé à ses blessures le 20 juillet des suites d'un attentat à la bombe commis huit jours plus tôt contre un homme politique de la ville d'Allahabad, dans le nord de l'Inde.

« Je déplore la mort de Vijay Pratap Singh qui a perdu la vie dans l'exercice de son travail en tant que professionnel des médias », a déclaré Irina Bokova. « La liberté d'expression, droit de l'homme fondamental essentiel à une société démocratique, ne peut exister que si les journalistes sont en mesure d'accomplir leur tâche en toute sécurité. J'appelle les autorités indiennes à faire tout ce qui est leur pouvoir pour traduire en justice les coupables de cet attentat et pour bannir l'impunité ».

Vijay Pratap Singh, qui avait 38 ans, avait rendez-vous avec un ministre de l'Etat de l'Uttar Pradesh le 12 juillet. Il quittait la résidence du ministre en compagnie de celui-ci lorsqu'une bombe a explosé, blessant sept personnes, lui-même et le ministre des finances institutionnelles de l'Uttar Pradesh Institutional, Nand Gopal Nandi. Le journaliste est décédé neuf jours plus tard à l'hôpital.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO préoccupé par la mort du journaliste indien Hem Chandra Pandey

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a fait part jeudi de sa préoccupation sur les circonstances de la mort du journaliste indépendant Hem Chandra Pandey au début du mois de juillet lors d'une confrontation armée alors qu'il tournait un reportage au sein de la rébellion maoïste dans l'Etat d'Andhra Pradesh situé à l'est de l'Inde.