Venezuela et Colombie appelés à résoudre leur différend par le dialogue

23 juillet 2010

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé la Colombie et le Venezuela à régler leur différend par le dialogue suite à la nouvelle rupture des relations diplomatiques entre les deux pays par Caracas.

Selon la presse, ces tensions surviennent après que la Colombie a accusé le Venezuela d'héberger des rebelles colombiens sur son sol.

Ban Ki-moon « espère que les différends entre la Colombie et le Venezuela seront réglés à travers le dialogue », a-t-il fait savoir jeudi par la voix de son porte-parole.

Il appelle à la « retenue » de la part de tous les acteurs impliqués « afin que la situation soit résolue de manière pacifique », a-t-il conclu.

Selon la presse, les autorités colombiennes ont présenté des documents censés témoigner de la présence clandestine de 1.500 rebelles colombiens en territoire vénézuélien lors d'une rencontre de l'Organisation des Etats américains (OEA).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Jamaïcain Norman Girvan nommé Représentant personnel du Secrétaire général

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a nommé Norman Girvan, de la Jamaïque, comme Représentant personnel sur la dispute frontalière entre le Guyana et le Venezuela.