De nouvelles villes rejoignent la campagne de l'ONU de prévention des catastrophes

12 juillet 2010

Des dizaines de villes ont rejoint l'initiative de réduction des risques et de prévention des catastrophes lancée au mois de mai par l'organe de l'ONU chargé de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (UNISDR), en partenariat avec l'ONU-Habitat et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Des dizaines de villes ont rejoint l'initiative de réduction des risques et de prévention des catastrophes lancée au mois de mai par l'organe de l'ONU chargé de la Stratégie internationale de prévention des catastrophes (UNISDR), en partenariat avec l'ONU-Habitat et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette campagne est « extrêmement importante » et « peut aider à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) », a déclaré lundi la Sous-secrétaire générale de l'ONU pour la réduction des risques des catastrophes, Margareta Wahlström, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, à New York.

Tremblement de terre en Haïti, nuage de cendres volcaniques en Europe, tsunami au Chili, les récentes catastrophes naturelles ont amené l'ONU à lancer une campagne internationale pour inciter les grandes villes de la planète à mieux se protéger des risques naturelles. Baptisée « Pour des villes résilientes : ma ville se prépare », l'initiative réunit aujourd'hui 58 villes.

« La résilience des villes signifie avoir un budget destiné à la prévention des risques afin de garantir que les infrastructures essentielles comme les hôpitaux puissent résister aux catastrophes », a dit Margareta Wahlström.

Avec cette campagne, l'ONU va inciter les dirigeants des métropoles du monde et les gouvernements locaux à s'engager sur une liste de « Dix points essentiels » qui rendront leurs villes résilientes. L'engagement, sur un ou plusieurs points essentiels de cette liste, offrira aux gouvernements locaux et à d'autres organismes l'occasion de mettre en place le « Cadre d'action de Hyogo pour 2005- 2015 : pour des nations et des communautés résilientes face aux catastrophes », adopté en 2005 par 168 gouvernements.

Basée sur des campagnes antérieures consacrées à la résilience des bâtiments publics comme les écoles et les hôpitaux, cette nouvelle opération ambitionne de convaincre près d'un millier de maires dans le monde à investir dans la planification urbaine, les infrastructures, la sécurité des bâtiments, les systèmes de drainage pour éviter les inondations ou glissements de terrain, l'installation de système d'alerte préventive.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.