Kosovo : regain de tension dans le nord après un attentat contre la communauté serbe

6 juillet 2010

La situation au Kosovo est « plus tendue que d'habitude dans le nord », a déclaré mardi le Représentant spécial de l'ONU, Lamberto Zannier, devant le Conseil de sécurité réuni en session extraordinaire, à la demande de la Serbie.

Vendredi, l'explosion d'une bombe artisanale dans la partie serbe de la ville de Mitrovica, dans le nord de la province, a fait un mort et une dizaine de blessés et ravivé les tensions entre communautés serbe et albanophone.

Dans son intervention devant le Conseil, Lamberto Zannier est d'abord revenu sur les circonstances de cet attentat, avant de préciser qu'aucune violence n'était survenue depuis cet incident. Il a toutefois indiqué qu'un membre serbe de l'Assemblée du Kosovo, Petar Miletic, avait été blessé par des tirs d'origine inconnue lundi.

Pour éviter toute dégradation de la situation, le Chef de la Mission de l'ONU au Kossovo (MINUK) a appelé toutes les parties à éviter les déclarations provocatrices. Il a aussi demandé que toutes les autorités judiciaires compétentes fassent le nécessaire pour traduire en justice les auteurs de ces actes.

Lamberto Zannier est ensuite revenu sur les préoccupations déjà exprimées par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans son dernier rapport, quant aux risques de tensions qui pourraient naître d'une mise en œuvre des politiques et des stratégies pour le nord du Kosovo, sans transparence et sans discussions préalables avec les communautés locales. Réitérant l'appel au dialogue déjà lancé par Ban Ki-moon, il a estimé que « les événements de ces derniers jours montrent qu'il est urgent de lancer ce dialogue ».

Revenant à son tour sur l'attentat de vendredi, dans la partie serbe de Mitrovica, le Président de la République de Serbie, Boris Tadic, a affirmé que 3.000 Serbes du Kosovo s'étaient rassemblés pour protester contre l'établissement d'un « supposé Bureau du Gouvernement du Kosovo » dans cette ville. Qualifiant cette tentative « des sécessionnistes albanais de Pristina » de violation flagrante de la résolution 1244 (1999) du Conseil de sécurité, il a indiqué que les Serbes, « qui étaient venus en paix », ont été attaqués avec des explosifs.

Il a exhorté la communauté internationale à « prendre les mesures nécessaires pour empêcher que des événements comme ceux de vendredi dernier ne se reproduisent et que le bureau illégal de Mitrovica-Nord soit fermé ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Kosovo : Les tensions au nord du pays inquiètent la MINUK

Le Représentant spécial de l'ONU et Chef de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), Lamberto Zannier, a jugé lundi que la situation était globalement stable à l'exception du nord du pays en proie à des tensions communautaires.