Somalie : des progrès mais encore beaucoup de défis

28 juin 2010

Avant de quitter ses fonctions, le Représentant de l'ONU en Somalie, Ahmedou Ould-Abdallah, a appelé les dirigeants somaliens à mettre un terme aux années de conflit et à bâtir une paix durable dans leur pays.

« J'invite les dirigeants actuels à privilégier les tâches essentielles et prioritaires, à avoir une analyse plus distancée du présent et de l'avenir de leur pays et de leur régime, plutôt que de se concentrer sur des priorités quotidiennes et d'avoir une vision à court terme », a dit M. Ould-Abdallah dans une lettre ouverte adressée à la diaspora somalienne.

S'il remercie le Gouvernement fédéral de transition pour le travail accompli depuis son entrée en fonction, il l'appelle aussi à poursuivre ses efforts pour continuer d'avancer sur les fondations déjà construites. « Instaurer une paix solide prendra du temps », met-il en garde, à cause « des intérêts particuliers importants, locaux ou internationaux » qui s'affrontent.

« Un gouvernement déterminé, accepté et soutenu par les Somaliens et la communauté internationale peut faire faire des progrès irréversibles vers la stabilité », ajoute encore Ahmedou Ould-Abdallah, qui a été l'artisan de l'Accord de paix de Djibouti signé en août 2008 entre le Gouvernement fédéral de transition et le mouvement d'opposition de l'Alliance pour la seconde libération de la Somalie.

Le Représentant de l'ONU rappelle aussi aux Somaliens que de nombreux Etats sont près à les aider mais que « l'image du pays, en Afrique et au Moyen-Orient, a été fortement écornée au cours des années par le comportement des dirigeants successifs, du gouvernement comme de l'opposition ». « Un effort long et durable sera nécessaire pour changer cette image », prévient-il.

En guise de conclusion, Ahmedou Ould-Abdallah, qui sera remplacé le 1er juillet par l'actuelle Ambassadrice de la Tanzanie auprès de l'ONU, Augustine Mahiga, souligne les progrès réalisés en Somalie ces dernières années, à commencer par le maintien au pouvoir d'un gouvernement pendant un an et demi alors que le pays a passé deux décennies dans l'anarchie, sans gouvernement central, et la rédaction d'une constitution dont une première mouture sera présentée le 1er juillet, date de l'anniversaire de l'indépendance du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon a un nouveau Représentant spécial en Somalie

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a choisi mercredi l'Ambassadeur de la Tanzanie aux Nations Unies, Augustine Mahiga, pour devenir son Représentant spécial en Somalie.