RDC : le chef de la MONUC achève son mandat en plaidant pour la paix

24 juin 2010

Alors que le peuple congolais va célébrer les 50 ans de son indépendance cette semaine, le Représentant spécial de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC), Alan Doss, dont le mandat se termine le 1er juillet, a souhaité au pays « que les 50 prochaines années soient une période de paix, de développement et de prospérité ».

Le 27 mai dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé le retrait de 2.000 Casques bleus d'ici la fin du mois de juin 2010 et approuvé une modification du mandat de la MONUC à partir du mois de juillet. A cette date, elle deviendra la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO).

« Des centaines de milliers de personnes déplacées ont pu rentrer dans leurs foyers. La violence s'est sensiblement réduite dans plusieurs territoires qui sont maintenant plus accessibles aux organisations humanitaires », a souligné Alan Doss lors de sa dernière conférence de presse à Kinshasa, la capitale congolaise.

« Des milliers de combattants ont été démobilisés y compris des étrangers notamment les FDLR dont prés de 2.300 combattants ont été rapatriés au Rwanda. Nous avons lancé le programme STAREC pour appuyer les efforts de stabilisation dans l'Est. Des centaines d'enfants soldats ont été démobilisés et nombreux sont ceux qui ont retrouvé leur famille », a-t-il ajouté.

La MONUSCO sera constituée, en plus de sa composante civile, judiciaire et pénitentiaire, « d'un effectif maximal de 19.815 soldats, 760 observateurs militaires, 391 fonctionnaires de police et 1050 membres d'unités de police», indique la résolution du Conseil de sécurité.

Tout en reconnaissant que « la violence contre les civils reste toujours préoccupante surtout dans les Kivus et certaines zones de la Province Orientale », Alan Doss a rappelé que l'un des principaux objectifs de la MONUSCO sera de « donner la priorité à la protection des civils, en particulier des femmes qui sont en danger ».

« Pour avoir sillonné ce pays de long en large et écouté les Congolais de tous bords, je peux affirmer, sans prétention, que je comprends leurs aspirations et leurs choix. Ils recherchent la paix, la stabilité et des moyens de gagner leur vie et de s'occuper de leurs familles », a ajouté le chef de la MONUC.

« Je suis convaincu que le grand Congo, au carrefour de l'Afrique, a un destin mondial? qui se réalisera avec la détermination, le travail, la discipline et surtout la foi de tous les Congolais », a-t-il conclu.

La MONUC est la mission de maintien de la paix la plus importante dans le monde avec 20.000 Casques bleus déployés. C'est aussi l'une des plus anciennes, puisqu'elle a été créée le 30 novembre 1999, par la résolution 1279 du Conseil de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : début du retrait des Casques bleus de la MONUC

Une centaine de Casques bleus sénégalais se retirent mercredi de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC).