Le HCR franchit un cap dans la réinstallation de réfugiés iraquiens

18 juin 2010

En visite en Syrie où il célèbrera la Journée mondiale du réfugié dimanche, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres, a annoncé que le HCR avait soumis 100 000 demandes de réinstallation pour des réfugiés iraquiens en provenance du Moyen-Orient depuis 2007.

Il a toutefois estimé qu'en dépit de cette étape déterminante, davantage devait être fait.

« La soumission de 100 000 dossiers de réfugiés iraquiens pour une réinstallation est un accomplissement majeur. Nombre de réfugiés sont tombés dans l'oubli depuis des années. Ce sera de plus en plus le cas si les Etats cessent de les accueillir dans le cadre de la réinstallation », a indiqué António Guterres.

Il a également appelé les pays à faire leur possible « pour faciliter un départ rapide des réfugiés dont ils ont accepté la candidature à la réinstallation. » Sur 100 000 dossiers de réfugiés iraquiens soumis depuis 2007, le nombre des départs jusqu'en mai 2010 était en effet de 52 173 personnes, environ 50%. Les longues procédures de vérification et de sécurité imposées par les Etats d'accueil ont engendré des retards considérables dans les départs de réfugiés vers leur nouveau foyer.

Selon le rapport statistique publié mardi 15 juin par le HCR et intitulé « Tendances mondiales pour 2009 », les Iraquiens forment le second groupe de réfugiés au monde, avec environ 1,8 million d'entre eux ayant initialement trouvé refuge en Syrie, en Jordanie, au Liban, en Egypte et en Turquie. De source gouvernementale, la Syrie accueille plus d'un million de réfugiés, majoritairement des Iraquiens.

A travers le monde, le rapatriement librement consenti en 2009 était à son plus bas niveau depuis 20 ans avec environ 251 500 réfugiés de retour dans leur pays d'origine, dont seulement 38 000 réfugiés iraquiens.

« Du fait de la persistance des conflits, un nombre important de réfugiés ne peuvent pas rentrer dans leur pays d'origine », a indiqué António Guterres, ajoutant que des conflits majeurs en Afghanistan, au Sud-Soudan et en République démocratique du Congo ne montrent aucun signe de résolution, alors que « stagnent des conflits pour lesquels nous avions espéré une tendance à la résolution. »

Le Haut Commissaire est en Syrie pour célébrer la Journée mondiale du réfugié, dimanche 20 juin. Vendredi, il a rendu visite à des réfugiés iraquiens et palestiniens accueillis à Al Hassakeh, près de la frontière syro-iraquienne.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR met en garde contre des expulsions vers l'Iraq

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) soupçonne quatre gouvernements – Pays-Bas, Norvège, Suède et Royaume-Uni – de préparer des renvois forcés de ressortissants iraquiens vers Bagdad, en Iraq, à la fin de cette semaine. C'est ce qu'a indiqué mardi l'agence onusienne, à l'occasion d'un point de presse hebdomadaire au Palais des nations, à Genève.