RDC : début du retrait des Casques bleus de la MONUC

16 juin 2010

Une centaine de Casques bleus sénégalais se retirent mercredi de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC).

« C'est un moment historique dans l'évolution de la mission de Nations Unies au Congo », a déclaré mercredi le Représentant spécial de l'ONU pour la RDC, Alan Doss, lors d'une cérémonie organisée en l'honneur du départ du contingent sénégalais, à Kisangani, au nord du pays.

« Ce premier départ des troupes de la MONUC s'inscrit dans le cadre de la première phase de réduction de la force comme décidé par le Conseil de sécurité dans sa résolution 1925 », a-t-il ajouté.

Le 27 mai dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé le retrait de 2.000 Casques bleus d'ici la fin du mois de juin 2010 et approuvé une modification du mandat de la MONUC à partir du 1er juillet. A cette date, elle deviendra la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO).

« Cependant, le travail n'est pas terminé. La MONUSCO devra continuer d'assurer la protection des populations civiles. Toute décision de réduction supplémentaire de la force par le Conseil de sécurité se fera sur la base d'évaluations conjointes avec le gouvernement congolais de la situation sécuritaire dans les territoires sensibles », a souligné Alan Doss.

Le Représentant spécial a longuement remercié les soldats sénégalais et le Sénégal « pour son engagement au service de la paix et de la sécurité internationale ».

A partir du 1er juillet 2010 et jusqu'au 30 juin 2011, la MONUSCO sera constituée, en plus de sa composante civile, judiciaire et pénitentiaire, « d'un effectif maximal de 19.815 soldats, 760 observateurs militaires, 391 fonctionnaires de police et 1050 membres d'unités de police», indique la résolution du Conseil de sécurité.

La MONUC est la mission de maintien de la paix la plus importante dans le monde avec 20.000 Casques bleus déployés. C'est aussi l'une des plus anciennes, puisqu'elle a été créée le 30 novembre 1999, par la résolution 1279 du Conseil de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : augmentation des raids meurtriers de la LRA dans le nord

L'Armée de la résistance du seigneur (LRA), groupe rebelle tristement célèbre pour ses exactions contre les civils, mène des attaques de plus en plus meurtrières en République démocratique du Congo (RDC) et continue d'enlever des enfants pour les utiliser comme soldats dans ses rangs. C'est ce qu'indique vendredi le le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU.