Guerre du Golfe : le Conseil de sécurité note des progrès dans la recherche des disparus

15 juin 2010

Le Conseil de sécurité de l'ONU, qui avait mardi des discussions sur l'Iraq et le Koweït, a estimé que ces deux pays avaient fait des progrès depuis un an dans leurs efforts conjoints pour retrouver les personnes disparues et les biens confisqués pendant l'invasion irakienne du Koweït et la guerre qui s'en était suivie en 1990-91.

Le Conseil a également appelé les Etats voisins à garder un esprit de coopération pour continuer de renforcer les relations et la stabilité régionales.

Alors que des développements positifs ont eu lieu depuis octobre 2009, « aucune dépouille de ressortissants koweitiens ou d'un pays tiers n'a été retrouvée » pendant cette période, indique un communiqué de presse de la présidence mexicaine du Conseil. Près de 369 personnes sont toujours portées disparues depuis la fin du conflit en 1991.

Les 15 membres du Conseil se retrouvaient mardi pour écouter le Coordonnateur de haut niveau sur la question des disparus koweïtiens ou de pays tiers pendant la guerre du Golfe et la restitution des biens koweitiens, l'Ambassadeur Gennady Tarasov.

Il a fait le point sur le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU, qui souligne notamment que la période de confiance et de construction de la coopération mise en place en Avril dernier pour faciliter les relations entre l'Iraq et le Koweït avait montré son utilité.

« Cela a aidé à renforcer la coopération pratique entre les parties et à rationaliser les activités de certaines institutions du gouvernement iraquien. Cela prouve qu'un effort authentique peut donner des résultats », a-t-il estimé.

Dans son compte rendu, le Conseil de sécurité énumère un certain nombre de développements positifs récents, dont la découverte d'iraquiens portés disparus au Koweït et la mise en œuvre d'un plan pour enquêter sur la possibilité que des disparus koweitiens soient découverts dans de nouveaux lieux d'Iraq.

Les membres du Conseil ont également accueilli favorablement un certain nombre de mesures prises par le gouvernement iraquien, comme la publication du nom et des photos des disparus sur le site internet du ministère iraquien des Droits de l'homme.

Pour sa part, le Koweït finance à hauteur d'un million de dollars un projet soutenu par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (UNAMI) pour accroître les capacités d'actions du ministère irakien des Droits de l'homme, dans la recherche de fosses communes et l'identification des corps découverts.

Dans son communiqué, la présidence mexicaine du Conseil note en revanche que des progrès « limités » ont été faits sur le sort des archives nationales koweitiennes. Elle indique cependant que le Conseil de sécurité financera les activités du Coordonnateur de haut niveau pendant six mois supplémentaires.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR met en garde contre des expulsions vers l'Iraq

Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) soupçonne quatre gouvernements – Pays-Bas, Norvège, Suède et Royaume-Uni – de préparer des renvois forcés de ressortissants iraquiens vers Bagdad, en Iraq, à la fin de cette semaine. C'est ce qu'a indiqué mardi l'agence onusienne, à l'occasion d'un point de presse hebdomadaire au Palais des nations, à Genève.