Le Rapporteur sur la torture ne pourra pas se rendre à Cuba

9 juin 2010

Le Rapporteur spécial pour la torture et les mauvais traitements a indiqué mercredi qu'il ne pourrait pas se rendre à Cuba cette année, les autorités cubaines ayant rejetées toutes les dates qu'il avait proposées pour sa mission.

« Je regrette qu'en dépit de son invitation, le gouvernement de Cuba ne m'ait pas autorisé à rendre compte objectivement de la situation dans ce pays, en recueillant des preuves de première main sur d'éventuelles tortures et mauvais traitements », a insisté Manfred Nowak, dont le mandat s'achèvera le 30 octobre.

En février 2009, le gouvernement cubain a lancé une invitation au Rapporteur spécial pour qu'il se rende à Cuba avant la fin de l'année 2010. Malgré plusieurs propositions de date de visite par Manfred Nowak, aucun accord n'a pu être trouvé avec les autorités cubaines.

Sa mission à Cuba aurait été la première d'un expert international des Droits de l'homme mandaté par l'ONU pour surveiller d'éventuels recours à la torture ou à des traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Rapporteur sur la torture se rendra en Papouasie Nouvelle-Guinée

Le Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Manfred Nowak, se rendra en Papouasie Nouvelle-Guinée du 14 au 25 mai, à l'invitation du gouvernement. Ce sera la première visite d'un envoyé spécial de l'ONU pour les droits de l'homme dans ce pays depuis 1995.