Une canadienne à la tête du Comité de sanctions contre Al-Qaida

7 juin 2010

Le Conseil de sécurité de l'ONU a nommé lundi la juge canadienne, Kimberly Prost, à la tête du Comité des sanctions contre Al-Qaida et les Taliban, créé en vertu de la résolution 1267 en 1999.

« La juge Kimberly Prost apportera au poste toute son expérience sur les Droits de l'Homme et l'anti-terrorisme », a dit lundi à la presse le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à New York au siège de l'organisation.

Avant d'être nommée à ce poste, Kimberly Prost a notamment travaillé au sein du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Le régime des sanctions a été modifié et renforcé par des résolutions ultérieures, notamment de nombreuses résolutions de manière à ce que les sanctions s'appliquent désormais aux personnes et entités associées à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban dans le monde entier. Les noms des personnes et entités ainsi visées sont inscrits dans une liste récapitulative.

Ces résolutions ont toutes été adoptées en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, et exigent de tous les États qu'ils prennent les mesures ci-après à l'encontre de toute personne ou entité associée à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban que le Comité peut désigner : geler sans délai les fonds et autres avoirs financiers ou ressources économiques des personnes et entités désignées [gel des avoirs]; prévenir l'entrée ou le passage en transit sur leur territoire des personnes désignées [interdiction de voyager]; empêcher la fourniture, la vente et le transfert directs ou indirects aux personnes et entités désignées, d'armements et de matériels de tous types, de conseils techniques, d'une assistance ou d'une formation portant sur des activités militaires [embargo sur les armes].

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : Ban salue la tenue de l'assemblée populaire pour la paix

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué vendredi la tenue de la 'Jirga de la paix', une assemblée populaire qui a réuni pendant trois jours à Kaboul, la capitale afghane, plus de 1.600 représentants du peuple, afin d'étudier les moyens d'enrayer l'insurrection et de mettre en œuvre le processus de paix.