Journée de l'environnement : l'ONU appelle à protéger la biodiversité

4 juin 2010

Alors que des millions de personnes vont célébrer samedi 5 juin la Journée mondiale de l'Environnement, les Nations Unies mettent en garde contre la menace qui pèse sur la diversité biologique de la planète. L'ONU appelle en urgence le monde entier à faire entendre sa voie pour protéger la diversité des espèces.

C'est le Rwanda, pays où une cinquantaine d'espèces animales sont menacées, qui accueille cette année les célébrations de cette Journée mondiale de l'Environnement dont le slogan est « Beaucoup d'espèces, mais une planète et un futur ».

Les célébrations débuteront samedi, lors d'une cérémonie en présence du Président rwandais Paul Kagamé, du Directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Ashim Steiner et de la star hollywoodienne Don Cheadle. Symboliquement, ils attribueront des noms à des bébés gorilles, une espèce pourraient disparaitre dans une grande partie du Bassin du Congo d'ici 2020.

Cette réalité fait d'ailleurs l'objet d'un documentaire et d'un rapport du PNUE publié à l'occasion de cette Journée mondiale : « La dernière bataille du Gorille - Crime contre l'environnement dans le Bassin du Congo ». Le rapport tire la sonnette d'alarme sur le risque de disparition des gorilles dans cette région d'Afrique.

En dépit des progrès réalisés dans la conservation et la collaboration transfrontalière entre le Rwanda, la République Démocratique du Congo et l'Ouganda, le braconnage et le commerce illégal de bois de construction continuent de menacer l'existence des grands singes. Le rapport du PNUE rappelle que leur sort est étroitement lié à celui des hommes.

Les gorilles habitent en effet dans les dernières forêts tropicales humides de la planète – des écosystèmes qui fournissent aux hommes de l'eau, de la nourriture, des médicaments et qui jouent un rôle majeur dans la séquestration du carbone et la lutte contre le changement climatique.

« C'est une tragédie pour les gorilles, mais aussi pour les personnes qui vivent dans les communautés et les pays concernés », a indiqué le Directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner..

« C'est un crime contre l'environnement », a-t-il estimé, appelant la communauté internationale à intensifier ses efforts pour aider les pays de la région à combattre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvage.

Le rapport du PNUE recommande d'ailleurs le renforcement du mandat de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), pour qu'elle participe au contrôle des mouvements aux frontières et réduise les activités illégales de braconnage, sources de revenu pour les milices et les groupes rebelles de la région.

« Des grenouilles aux gorilles, des plantes gigantesques aux insectes microscopiques, des milliers d'espèces sont en péril », a déclaré pour sa part le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un message publié pour cette Journée mondiale.

Rappelant que l'ONU avait décrété 2010 « Année de la biodiversité », il a déploré que l'extinction des espèces ait atteint « une vitesse jamais enregistrée auparavant ».

Ban Ki-moon appelle le monde à mettre un terme à l' « extinction massive » d'espèces et à renforcer la sensibilisation de l'opinion publique sur l'importance vitale des millions d'espèces qui vivent dans la terre, dans les forêts, dans les montagnes, dans les océans ou dans les récifs coralliens.

« De Kigali à Cambera, de Kuala Lumpur à Quito, j'appelle tout le monde à nous aider à tirer la sonnette d'alarme. Engagez-vous, faites-vous entendre. Apprenez et enseignez aux autres. Soyez entreprenants, aidez-nous à nettoyer », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général a également saisi l'occasion de cette Journée mondiale pour l'Environnement pour appeler toutes les agences, les missions, les programmes et les employés de l'organisation à intégrer dans leurs activités quotidiennes et leur fonctionnement, les impératifs de la protection de l'environnement.

Vendredi, un site internet « Greening the blue » entièrement dédié aux efforts de l'ONU pour devenir plus « vert » a été lancé.

La Journée mondiale de l'Environnement sera célébrée dans la plupart des pays de la planète où des milliers de manifestations sont programmées. Pour y participez aussi, visitez le site internet de l'évènement : http://www.unep.org/french/wed/2010/

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le PNUE souligne les retombées économiques de la réhabilitation des écosystèmes

A deux jours de la journée mondiale de l'environnement, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) publie un nouveau rapport qui montre que la restauration d'écosystèmes disparus ou endommagés - forêts, plans d'eau douce, mangroves, zones humides? - permet de générer des revenus de plusieurs millions de dollars, de créer des emplois et de combattre la pauvreté.